Solutions et Astuces En Cas de Pénurie Grave
Consommer moins et vivre autrement

Alternatives, En Cas De Pénurie

1/ Faire Soi Même, Son Liquide Vaisselle

Si vous avez chez vous , un peu de vinaigre blanc , savon noir liquide, savon de marseille, bicarbonate vous pouvez créer votre liquide vaisselle facilement.

Le mieux qui est mon option personnelle zéro déchet le cube solide, pour faire votre vaisselle.

L'Oxymore : Le solide vaisselle - Le Solide Français
La recette du liquide vaisselle maison en une infographie - via Les  écoloHumanistes | Produit vaisselle maison, Produit menager maison, Faire  son liquide vaisselle
Liquide vaisselle 3.0 - Famille Zero Dechet

2/ Faire Soi Même, Ses Savons Et Shampoings Solide

En cas de pénurie les shampoing solide , et savons sont rarement en pénurie , car beaucoup sont adepte au plastique c’est à dire gel douche et shampoing en tout genre au cas où vous seriez confrontés à être bloqués ou pour n’importe quel raison je vous mets les recettes simples à la portée de tous.

DIY : MON SHAMPOING SOLIDE POUR LA BARBE - Peau neuve
Recette de Shampoing Solide fait maison pour lutter contre les irritations  et les pellicules | With Emilie | Zéro-déchet positif
recette: SHAMPOING SOLIDE | Faire son shampoing, Shampoing fait maison,  Recette shampoing solide

3/ Alternatives Zéro Déchet, Au Papier Wc

Les solutions pour remplacer le papier toilette 

Pour vous y aider, voici les différentes options qui s’offrent à vous. Car oui, avec un peu d’imagination et de bonne volonté, il est tout à fait possible de se passer de rouleau de papier rose, tout en gardant une hygiène irréprochable, bien entendu. Voici comment. 

Les lingettes lavables 

Simples, mais efficaces : les lingettes réutilisables. À la manière des serviettes hygiéniques, des lingettes démaquillantes ou des essuie-tout lavables, ces petits carrés de tissu peuvent tout à fait remplacer le papier toilette industriel.

L’usage est le même, au détail près que celui-ci ne termine pas dans la cuvette. Une fois utilisé, on le stocke dans un sac avec du bicarbonate de soude et quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree pour prévenir les odeurs. Lorsqu’il y en a assez ou que le stock est épuisé, ces carrés textiles sont lavés en machine comme n’importe quel autre linge. Ils sont alors prêts à être réutilisés.

Les parents de jeunes enfants en couches lavables peuvent en témoigner : une bonne lessive et un peu d’organisation évitent de nombreux déchets.

La douchette intégrée à la chasse d’eau

Un peu plus technique à mettre en place, cette idée est directement inspirée des toilettes à la japonaise. Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’y aller, sachez que là-bas, les WC sont de véritables petits bijoux de technologie, proposant presque tous un petit jet d’eau intégré à la cuvette pour vous nettoyer après avoir fait vos besoins. Certains modèles proposent même un séchage à l’air chaud…

Douchette alternative au papier toilette

Mais revenons en France pour le moment. Vous pouvez donc tout à faire connecter un petit pommeau de douche à l’arrivée d’eau, de manière à vous rincer au lieu de prendre du papier pour vous essuyer. Même sans être très bricoleur, cette opération est vraiment très simple à réaliser. Une petite serviette éponge à disposition, et le tour est joué !

Au bidet, comme nos aïeuls

Hé oui, c’est précisément à ça que servent les bidets ! À se laver après être passé aux toilettes… Pourtant, de nos jours les bidets se font vraiment très rares, et il est plutôt compliqué de s’en procurer un neuf.

Depuis quelques temps il existe le papier wc , lavable en tissus.

4/ Alternatives, Au Blé Dur

  • La semoule de maïs. …
  • La semoule de Manioc (texture très gélatineuse en raison de la présence d’une forte teneur en amidon) …
  • La semoule de riz. …
  • Le fonio. …
  • L’amarante. …
  • Le quinoa.
  • Les lentilles. Ces légumineuses sont riches en fibres. …
  • La pomme de terre. …
  • Les salsifis. …
  • Les pois-chiches.

5/ Alternatives, Au Sucre

Le miel

Le miel est le plus connu des alternatives naturelles au sucre. Il regorge de vitamines, d’oligo-éléments et de propriétés antibactériennes, antiseptiques et assainissantes. Moins calorique que le sucre, le miel a un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre traditionnel.

Le sirop d’agave

Le sirop d’agave a un indice glycémique bas grâce à sa haute teneur en fructose et est donc peu calorique. Il a également comme atout d’avoir un fort pouvoir sucrant et un goût neutre qui permettent de l’utiliser dans de nombreuses préparations culinaires. Il est également riche en manganèse, en zinc et en vitamine B.

La stevia

Les feuilles de la stevia, petite plante d’Amérique Latine, recèlent un produit extrêmement sucrant (300 fois plus fort que le saccharose). On trouve la stevia sous forme de poudre ou liquide et elle est parfois mélangée à d’autres édulcorants ou à du sucre. Son grand atout réside dans son indice glycémique et dans ses calories qui sont nulles ! Cependant son arrière-goût de réglisse ne plaira pas à tout le monde.

Le sirop d’érable

Ce produit qui rappelle le Canada offre un indice glycémique bas et regorge d’antioxydants. Il fournit également de nombreux minéraux essentiels comme le fer, le zinc ou encore le magnésium. Ses sucres étant essentiellement composés de fructose, il convient de le consommer avec modération.

Le sirop de riz

Obtenu à partir de la fermentation de riz brun, le sirop de riz est riche en vitamines et en minéraux. Il permet également d’éviter les pics d’insuline puisqu’il se comporte comme un sucre lent. Il est donc particulièrement adapté aux personnes diabétiques.

Le sucre de coco

Outre un indice glycémique très bas, le sucre de coco est également riche en oligo-éléments. Sa texture rappelle celle de la cassonade et sa saveur légèrement caramélisée séduira les gourmands.

6/ Produits D’hygiène

Comme évoqué dans plusieurs articles , les produits solides dentifrice , déodorant etc restent la meilleure alternative , écologique etc ces produits là sont rarement en rupture et vous pouvez les faire vous même.

7/ Alternatives, Aux Sacs Poubelles

Jute ou toile de jute

sac-jute

Les sacs en jute ou en toile de jute sont absolument la meilleure option. Ils sont fabriqués à partir de fibres végétales durables et naturellement biodégradables. Le jute est également une ressource renouvelable et les plantes séquestrent le carbone.

Lorsqu’un sac de jute arrive à la fin de sa vie, ajoutez-le au tas de compost, où il finira par se décomposer. Sinon, assurez-vous de le recycler avec des textiles pour en maximiser l’utilisation.

Un sac de jute réutilisable devrait durer au moins 4 ans. Période durant laquelle il peut empêcher l’utilisation de 600 sacs en plastique à usage unique.

Papier réutilisable

sac-papier

Nous savons que tout ce qui est à usage unique est une fausse bonne idée qu’il s’agisse de plastique ou non.  Alors remplacer les sacs en plastique par des sacs en papier aura certainement des effets secondaires délétères sur l’environnement comme l’augmentation de la déforestation.

La fabrication d’un sac en papier nécessite également plus d’énergie et d’eau que la fabrication d’un sac en plastique.

En définitive, en prenant en compte d’autres considérations environnementales que le sol, les produits en papier peuvent être pires que ceux en plastique.

Les sacs en papier peuvent être recyclés ou compostés, mais ils ne durent généralement que quelques courses, ils ne sont pas efficaces au niveau de leur réutilisation.

Pour minimiser l’empreinte écologique des sacs en papier, vérifiez s’ils sont fabriqués à partir de matières recyclées et imprimés avec des encres respectueuses de l’environnement.

Sac’vert’ en polypropylène

Ces sacs ne sont pas aussi innocents que vous pourriez le croire. Fabriqué à partir de polypropylène, un sous-produit du raffinage du pétrole, il s’agit d’un plastique à base de combustibles fossiles et donc d’une ressource non renouvelable.

Les sacs verts sont utilisés en moyenne 2 ans. Quand il s’agit de la fin de vie, dans certains pays ils peuvent être recyclés avec d’autres plastiques mous.

Le filet à fruits et légumes

filets-legumes

Les sacs de fruits et légumes sont également très faciles à remplacer. Les sacs filets à cordon sont bon marché à l’achat et très pratiques pour transporter l’épicerie, en particulier les fruits et légumes.

Ils ne prennent pas beaucoup de place non plus, donc vous pouvez entasser plusieurs sacs à cordon dans un sac à main pour qu’ils soient à portée de main au besoin.

MAIS si vous avez des articles mouillés, ils peuvent fuir à travers le sac, alors gardez cela à l’esprit.

Autres alternatives de récupération ou réutilisation

Boîtes en carton

Souvent, les magasins fournissent les boîtes en carton restantes à partir de produits disponibles pour que les clients puissent les utiliser pour emporter leurs achats à la maison.

Et c’est une excellente idée – cependant, l’épicerie aura besoin de beaucoup plus de boîtes en carton qu’il n’y en a. Assurez-vous de jeter un coup d’œil à l’avant du supermarché pour voir s’il y a une boîte en carton à l’intérieur – prête à vous servir. Donc si tu peux les attraper, fantastique.

La réutilisation des boîtes en carton est une excellente idée, mais notez qu’elles n’ont pas une longue durée de vie.

Boites de rangement

Certaines chaines de magasin vous en prêtent moyennant caution. Mais rien ne vous empêche d’acheter les vôtres à la dimension de votre coffre. Elles s’avèrent très pratique quand vous rangez vos courses car vous pouvez déjà répartir vos achats en fonction de leur destination.

Tote Bag à faire soi-même

Des sacs de denim fait soi-même est une solution idéale au niveau solidité et  de l’environnement. C’est une très bonne option si vous y pensez. Robuste, élégant et facile à laver !

C’est pour ceux d’entre vous qui aiment faire de la couture, une autre idée sympa est de récupérer votre T-shirt un peu délavé. Transformé en sac à provision, vous serez un peu moins déçu de ne plus pouvoir le porter.

8/ Alternatives, A La Grande Distribution

Les AMAP

L’AMAP, Association de Maintien de l’Agriculture Paysanne, est l’un des modèles de circuits courts par excellence. Il regroupe en général un ou plusieurs producteurs et un groupe de consommateurs.

Ces derniers versent un abonnement et reçoivent en échange un panier de produits frais chaque semaine. Grâce à ce mode de commercialisation, le prix d’achat au producteur est plus important que dans un circuit classique mais reste avantageux pour le consommateur.

Les magasins coopératifs de producteurs

Il s’agit d’un regroupement de producteurs qui proposent directement leurs produits à la vente au sein d’une boutique.

Ce système permet ainsi aux producteurs une meilleure visibilité et une mutualisation des frais liés au magasin. Résultat : des prix plus attractifs pour le consommateur et des produits frais et locaux.

La vente par correspondance ou sur internet

Des entreprises comme Potager City ont misé sur la vente de paniers via leurs sites internet.

Elles sont l’unique intermédiaire entre le consommateur et le producteur et adoptent des démarches éco-responsables. Grâce à des commandes réalisées à l’avance, les producteurs préparent juste ce qu’il faut et limite ainsi le gaspillage alimentaire.

Le marché ou la vente directe

Dernière alternative : le marché de producteurs qui permet d’échanger et de bien connaître les produits. Certains agriculteurs réalisent également de la vente directe à la ferme, un bon moyen de faire découvrir leur activité aux consommateurs.

9/ Alternatives, A La Viande

10/ Alternatives, A La Consommation

’Homme, tel un grand maniaque, aime ranger les gens dans des cases.

Cela lui permet, entre autres, de se situer et d’exister en tant que tel. Pour cela, il a attribué des noms à divers modes de consommation alternatives : véganisme, flexitarisme, zéro déchet, minimalisme, tendance du vrac, écolo, etc.

Si elles sont toutes différentes, elles ont pour point commun de prendre naissance dans la prise de conscience écologique. Voici quelques tendances passées à la loupe.

Le véganisme

Système de consommation alternative qui prend beaucoup d’ampleur, le véganisme exclut tout aliment d’origine animale et se soucie du bien-être animalier tout autant que de la planète. Parfois assimilés à des « terroristes » à cause de leurs techniques de persuasion parfois incisives, les végans pensent que chaque vie est importante. En ce sens, la surexploitation animale, tout comme celle de la planète est inacceptable.

vegan burger

Ils condamnent les violences animales dans l’assiette, mais aussi au travers des vêtements (en ne portant aucune fibre émanant des animaux) et des cosmétiques (en optant pour des produits sans éléments d’origine animale et sans tests sur animaux).

Ils militent pour un monde plus vert, dans lequel aucune maltraitance de quelle que sorte qu’elle soit ne soit prodiguée.

Le flexitarisme

flexitarien

Véritable prise de conscience, la consommation alternative flexitarienne concerne tout un chacun. Les flexitariens sont conscients des violences subies par les bêtes dans les abattoirs et de l’impact écologique de l’élevage, etc. Dans leur assiette, cela se traduit par une présence de viande moins fréquente.

Un flexitarien se définit comme étant un consommateur libre de ses choix et engagements. 

Le zéro déchet

Le zéro déchet est une tendance ancestrale. Autrefois, les denrées étant rares, elles étaient utilisées de A à Z pour ne pas gaspiller. La consommation était modérée et venait couvrir un besoin vital.

La lumière faite sur le gaspillage alimentaire actuel a permis de relancer la tendance du zéro déchet.

En effet, les ménages jetteraient plus de denrées que les restaurateurs ou les enseignes alimentaires. Cela a engendré une prise de conscience chez certaines personnes, considérant que jeter ne devait plus être un acte anodin.

déchets

La consommation alternative du zéro déchet a envahi la cuisine, mais également les autres pièces de la maison.

Via le DIY, de plus en plus de ménages y retrouvent leur compte en confectionnant leurs propres produits ménagers, en réutilisant les bouteilles en verre, les rouleaux de papier toilette ou tout autre bien voué à être détruit.

Concrètement, pour une consommation alternative en zéro déchet, les aliments sont achetés en vrac et stockés dans des bocaux en verre, les vêtements ne sont plus achetés neufs, mais chinés dans des brocantes ou sur des sites spécialisés, les aliments sont compostés, etc.

Le minimalisme

Plus l’on possède et plus l’on a de pouvoir sur les autres. Cette phrase est le reflet de la société actuelle. Certaines personnes, débarrassées du regard accusateur des autres ont opté pour une philosophie plus raisonnable : le minimalisme. Emprunté aux Japonais, ce mode de vie a envahi la planète. Il faut être fort pour se détacher des chaînes de la consommation et pouvoir vivre « sans ».

Mais ceux y étant parvenus ne referaient machine arrière pour rien au monde.

simplicité

Le mode de consommation alternatif minimaliste tend à mettre les gens à nu dans leur vie pour ne garder que l’essentiel. Du placard à la décoration, jusque dans la façon de cuisiner, tout est restreint.

L’impact écologique est présent puisque cela ne conduit pas à la surconsommation et donc, à la surproduction.

Ainsi, inutile de perdre du temps devant sa garde-robe chaque matin, inutile de se demander quoi préparer à manger, le temps gagné sert à passer des moments en famille ou pour soi. Un bonheur qui n’a pas de prix !

La tendance du vrac

Le plastique est un fléau. Pourtant, encore aujourd’hui les grandes surfaces vendent leurs fruits et légumes bio emballés… Las de subir, quelques épiceries et enseignes ont décidé de passer à la consommation alternative en vrac.

Ainsi, le client est libre de choisir non seulement ses aliments, mais également la quantité souhaitée. Il ne favorise plus la production et la consommation de plastique. Le vrac permet également une économie palpable, puisque le coût de l’emballage est déduit.

Thé vrac

Cette consommation alternative est intimement liée au zéro déchet.

Révolutionner les mœurs en termes de produits et de conditionnement, telle est l’ambition du vrac.

Autrefois, cela fonctionnait très bien, les aliments étaient moins gâchés et avec le vrac, il est plus simple de ne pas surconsommer. En février a lieu le challenge « le mois sans supermarché », afin d’encourager les gens à revenir aux fondamentaux (marchés, épiceries en vrac, DIY, etc.).

Les écolos

Un écolo est une personne soucieuse de la planète et de ses habitants. C’est quelqu’un qui pensera à l’impact de ses faits et gestes sur la nature et qui s’opposera à une consommation abusive.

Mais c’est aussi quelqu’un qui sera très souvent en contradiction avec ses convictions. En effet, le monde impose des dictats auxquels il sera la plupart du temps enchaîné.

Difficile aujourd’hui de ne pas posséder de téléphone portable ou de véhicule. Difficile encore de ne pas prendre l’avion.

Nicolas Hulot

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Nicolas_Hulot_-_Huma_2008,_6415_(cropped).jpg, Olivier Tétard)

Les vrais écologistes existent et sont souvent appelés « babas cools ». Ce sont des personne s ayant un impact sur la faune et la flore quasi néant. Ils vivent de ce qu’ils produisent et s’autosuffisent. Ils font partie de la société de consommation, mais n’y adhèrent pas.

Aujourd’hui, il n’est plus possible de penser à l’avenir sans que l’on soit consigné, par erreur, dans la catégorie « écolo ». En réalité, ne devrions-nous pas tous être écolos ?

Ne devrions-nous pas tous nous soucier de l’avenir des générations futures et du monde qui leur sera laissé ?

Ne devrions-nous pas être tous des citoyens conscients ?

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...