Solutions, Pour Arrêter La Cigarette

L’acupuncture

L’efficacité de cette méthode de soutien au sevrage tabagique n’est pas démontrée scientifiquement. D’après ses partisans, l’acupuncture agirait sur le taux d’endorphines du cerveau.
À cet effet, les acupuncteurs posent de fines aiguilles sur certains points du corps. Cette méthode permettrait d’alléger les symptômes de désintoxication et de moins ressentir l’envie de fumer.
Une autre technique est l’auriculothérapie, ou acupuncture auriculaire, où le praticien introduit une aiguille à un point précis du pavillon de l’oreille. Cette aiguille reste en place pendant quelques semaines.
Lorsque l’envie d’une cigarette apparaît, vous devez légèrement la bouger ou l’effleurer à l’aide d’un petit aimant.
Tant pour l’acupuncture corporelle que pour l’auriculothérapie, des rayons laser peuvent être utilisés au lieu des aiguilles ; de petites injections peuvent également être données au niveau des points d’acupuncture.

La thérapie au laser doux

L’efficacité de cette méthode de soutien au sevrage tabagique n’est pas démontrée scientifiquement.
La thérapie au laser poursuit les mêmes objectifs que l’acupuncture, mais les fines aiguilles sont remplacées par la lumière concentrée d’un laser.
Le thérapeute utilise un laser à infrarouge sur différents points du corps. Cette méthode permettrait d’alléger les symptômes de désintoxication et de moins ressentir l’envie de fumer.

L’hypnose

L’efficacité de cette méthode de soutien au sevrage tabagique n’est pas démontrée scientifiquement.
L’hypnose est un moyen de communication avec l’inconscient. Elle permet d’accéder à des ressources mentales importantes qui aideraient à l’arrêt du tabac. 

L’auriculothérapie

L’auriculothérapie est utilisé depuis la nuit des temps. En-2000 ans avant Jésus Christ on faisait déjà état de la pratique de cette discipline médicale ancestrale par des médecins chinois. Mais ce n’est que dans les années 50 que l’auriculothérapie est dépoussiérée, modernisée par le Docteur lyonnais Raphaël Nogier. Et derrière ce nom au premier abord barbare se cache une technique extrêmement minutieuse d’acupuncture consistant à stimuler des points situés dans le pavillon de l’oreille dans le but de régler les problèmes du patient 

“Nous avons constaté qu’à chaque cas de dérèglement de certains organes correspond à une boursouflure au niveau de l’oreille. Par le biais de cette analyse, le Docteur Nogier a pu cartographier les zones auriculaires, permettant ainsi de les relier avec d’autres parties du corps humains”, explique Jean Lemoine, auriculothérapeute à quelque pas de l’Avenue du Prado, dans le 7ème arrondissement de Marseill

Retour en haut