Ecole
Consommer moins et vivre autrement

Ecole Alternative Pour Tous

L’école alternative Le Phare, à statut associatif, va ouvrir ses portes en septembre 2023, sur le site de l’îlot Kergaher, à Guidel (Morbihan). Le 4 février 2023, à l’occasion des portes ouvertes, Émilie Le Réour, Camille Quéré et Gwenaël Thomas accueillent le public pour présenter leur projet.

L’école alternative Le Phare, à statut associatif, va ouvrir ses portes en septembre 2023, sur le site de l’îlot Kergaher, à Guidel (Morbihan). Le 4 février 2023, à l’occasion des portes ouvertes, Émilie Le Réour, Camille Quéré et Gwenaël Thomas accueilleront le public pour présenter leur projet.

En attendant, entretien avec Émilie Le Réour, bénévole de l’association L’école Le Phare, et cofondatrice du projet.

Qui pilote ce projet ?

Camille Quéré est professeure des écoles de l’Éducation Nationale. Actuellement en formation en langue bretonne, elle sera la directrice de l’école Le Phare, tout en étant enseignante au sein de la structure.

Gwenaël Thomas et moi sommes cogérantes et bénévoles de l’association, et serons en charge du volet administratif et en soutien de l’équipe enseignante sur les temps d’ateliers. Sous statut associatif, cette école alternative et laïque, hors contrat, va accueillir dès septembre 2023, des élèves de la grande section à la 6e.

Pourquoi cette école ?

Nous avons pour objectif d’avoir une approche différente de celle de l’Éducation Nationale, où les classes sont surchargées et les enseignants en manque de moyens. Le système scolaire n’est pas adapté à tous. Les élèves manquent de liberté, sont passifs. Ils se contentent d’être dans l’exécution plutôt que dans la réflexion et l’action.

Qu’en est-il de l’enseignement ?

Le socle commun de connaissances, de compétences et de cultures de l’Éducation Nationale va être parfaitement respecté. L’école va s’adapter à chaque enfant et non l’inverse.

Nous avons déjà des pré-inscrits. L’école ouvrira en septembre avec une enseignante et un groupe de 16 élèves maximum, allant de la grande section à la 6e. En fait, tout dépend du nombre d’inscriptions d’ici la rentrée. Nous espérons ainsi ouvrir trois groupes (maternelle, primaire et collège), avec chacun son enseignant. Il n’y a pas de salles de classe, mais des espaces dédiés à différents types de travaux.

Où se trouve cette école ?

Au cœur de l’éco-lieu l’îlot Kergaher, qui offre un environnement en pleine nature, extrêmement riche pour une école : des grands espaces verts arborés, un jardin et une ferme pédagogique, une mare, une piscine naturelle, et la proximité de l’océan, accessible par un sentier pédestre. Autant d’atouts qui permettent de pratiquer librement la pédagogie par la nature.

Avec quels moyens va-t-elle fonctionner ?

C’est une association à but non lucratif. Une cagnotte participative est actuellement en ligne pour prendre part au financement des travaux. Étant hors contrat, l’école ne bénéficie d’aucune aide de l’État. Elle sera donc autofinancée par les frais de scolarité des familles.

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

https://www.solutionsalternatives.org/rencontre-femme-82/