Modes De Chauffage Ecologique

L’énergie solaire

Un panneau solaire permet d’obtenir une énergie propre et gratuite : les installations solaires thermiques produisent de la chaleur tandis que les panneaux photovoltaïques génèrent de l’électricité. Le chauffage solaire fonctionne donc grâce aux capteurs placés sur le toit qui récupèrent la chaleur des rayons du soleil et l’acheminent jusqu’à un ballon.

Niveau efficacité, un panneau unique procure jusqu’à 70 % de l’eau chaude sanitaire nécessaire à un foyer ! Pour le chauffage écologique de la maison, il faut en installer un certain nombre pour alimenter un plancher chauffant ou des radiateurs solaires. L’énergie produite peut également être stockée dans un ballon tampon pour être utilisée plus tard.

Concernant les limites de l’énergie solaire, c’est évidemment que la production de chaleur dépend des conditions météorologiques. Il est donc souvent conseillé de la coupler avec une solution plus fiable. Par exemple, avec une chaudière fonctionnant avec des matériaux biosourcés.

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur air / air 

En plus d’être un chauffage écologique, la pompe à chaleur air / air est aussi très économique. Elle transforme l’air extérieur en chauffage d’intérieur avec des modèles réversibles pour la climatisation. Il est nécessaire de posséder un espace en extérieur (cours ou jardin).

Niveau inconvénient, ces appareils font du bruit : il est donc recommandé de les éloigner des pièces à vivre, mais aussi des maisons des voisins, pour ne pas subir les nuisances sonores. Ce type de pompe à chaleur ne convient pas pour les régions froides de la France, car elle se révèlerait peu puissante. Il est alors préférable d’opter pour un autre mode de chauffage, ou bien de coupler cette PAC avec un chauffage au bois

La pompe à chaleur eau / eau

Une pompe à chaleur eau / eau se sert de la chaleur des nappes phréatiques sous le sol d’un espace extérieur pour la transformer en chauffage et la restituer dans vos radiateurs ou plancher chauffant. Il est également possible de l’utiliser pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Il s’agit bien d’un chauffage écologique, car cette PAC hydrothermique peut aisément remplacer une chaudière énergivore (au fioul par exemple). Son installation nécessite des autorisations de la part de la mairie, mais aussi la réalisation d’un forage pour atteindre les eaux souterraines. 

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique capte la chaleur des sols et la diffuse dans votre foyer. Ce type de chauffage écologique fonctionne grâce à un captage horizontal (des capteurs sont placés sous la terre à 1,20 m de profondeur maximum) et un captage vertical (les capteurs sont placés jusqu’à 100 m de profondeur par forage).

Ces systèmes sont performants et nécessitent une autorisation de la mairie, mais aussi une déclaration auprès de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE).

Le chauffage à bois

La chaudière à bois

La chaudière à bois fonctionne comme un système de chauffage central : elle est reliée aux radiateurs et au chauffage au sol. Ce mode de chauffage écologique et économique est divisé en deux types de chaudières :

  • La chaudière à bûches : cette chaudière manuelle est alimentée avec des bûches de bois traditionnelles ou compressées. Avec les modèles les plus récents, le rendement peut atteindre les 90 %.
  • La chaudière à granulés : ce type de chauffage à bois possède un réservoir autonome et le rendement moyen varie de 75 à 90 %. 

Dans les deux cas, il s’agit de systèmes performants. Le problème avec le bois de chauffage écologique, c’est son stockage. En effet, il faut un espace pour les bûches, mais aussi pour l’appareil qui est assez encombrant.

Les poêles à bûches ou à granulés

Heureusement, il existe aussi une technique de chauffage écologique au bois pour les petits espaces (ou les plus petits budgets). Le poêle à bûches ou le poêle à granulés est un chauffage d’appoint, généralement utilisé en complément d’un chauffage électrique au sol par exemple.

Ce type d’appareils est souvent installé dans une pièce à vivre pour apporter une touche design et chaleureuse tout en faisant baisser la facture d’énergie totale.

Pourquoi s’intéresser à la construction écologique dans le BTP ?

Répondre aux exigences de la FFB

Le secteur du bâtiment représente 43 % des consommations énergétiques du pays : tous les professionnels du BTP ont donc une responsabilité de diminuer ce pourcentage en proposant des habitats plus respectueux de l’environnement, avec notamment la mise en place de chauffage écologique.

Plus qu’une option, il devient nécessaire de se pencher sur le sujet. La Fédération Française du Bâtiment (FFB) a bien compris l’état d’urgence et s’engage à :

  • faire des économies d’énergie avec la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  • promouvoir des chantiers à faible nuisance avec la charte « Bâtir pour l’environnement » qui défend la construction durable ;
  • gérer les déchets de chantier de manière optimale avec le site et l’application Déchets de Chantier de la FFB, qui permettent aux entreprises du bâtiment à mieux gérer leurs déchets.

Profiter des avantages de l’éco-construction

Les clients sont de plus en plus demandeurs de chauffage écologique et autres systèmes respectueux de l’environnement dans leur maison. Posséder des certifications telles que la RT 2012 (Réglementation Thermique 2012) ou le label RGE permet de décrocher plus de contrats de travaux.

Vous pourrez proposer des constructions modernes, et surtout respecter la réglementation nationale : la plupart des systèmes utilisant des énergies fossiles et non des énergies renouvelables ne seront plus autorisés d’ici à 2023.

Mieux vaut prendre le train en marche plutôt que de se retrouver obsolète dans quelques années. La production d’énergie propre représente le futur et les foyers sont déjà largement demandeurs de ce type d’installations !

Retour en haut