Autosuffisance en ville
Consommer moins et vivre autrement

Etre Autosuffisant, En Ville

Les 11 commandements pour devenir autonome en ville ?

1. Partout tu cultiveras !

En reprenant le principe de permaculture de agence de rencontre homme d'affaire, vous commencerez toujours par le pas de vos portes. Puis vous investirez tous les espaces possibles dont vous disposez : balcons, murs, mares, cours, clôtures, jardins, toits…

Enfin, vous vous étendrez hors de vos limites, pour atteindre l’espace public.

Salade qui poussent dans gouttiere
Culture sur mur.

2. Si sur du béton tu marches,  hors sol, tu cultiveras !

Vous êtes sur du béton ? Il y en a partout autour de chez vous ?

Qu’à cela ne tienne, construisez du sol en cassant le béton si vous le pouvez, ou optez pour les techniques de culture hors-sol, comme l’https://www.solutionsalternatives.org/femme-cherche-son-maitre/https://www.solutionsalternatives.org/rencontre-gratuite-sur-internet/, les jardins en sacs, divers bacs ou contenants…Culture sur sol et dalles beton.

Allan Pollocmorris

Wickings bed en bande et en carré

Début de culture dans un bac d’aquaponie

Aquaponie.net

3. L’énergie, tu économiseras, stockeras, et recycleras !

Solaire photovoltaïque, chauffe-eau solaire, cuisine solaire, serres bioclimatiques, mares… Branchez-vous sur le soleil !Four solaire autoconstruit

http://guinee.ouest-atlantis.com

 

4. D’animaux et insectes, tu t’entoureras !

Poules, lapins, cochons d’Inde, cailles, vers, pigeons, abeilles, poissons… Nombreux sont les petits animaux qui peuvent avoir leur place dans certains milieux urbains.

Poulailler urbain

5. La communauté, tu chériras !

Rencontrer les voisins, s’organiser avec eux pour les productions de légumes, le petit élevage, les courses, les échanges de graines, d’idées, d’outillage, en gros, de tout ce qui fait que le lien entre êtres humains est tellement chouette !

Système d’échange locaux (SEL ou JEU), mouvements citoyens divers, groupement des villes en transitions, sont autant d’organisations que vous pourrez rejoindre…

Agriculture urbaine

Jardin partagé en permaculture.

Glovers organic community garden permaculture

 

6. Tes déchets, tu transformeras !

Tout déchet qui sort de votre habitation doit être soigneusement étudié, car il a la possibilité d’avoir une seconde vie.

S’il est organique, il retournera à la terre par le biais du compost, s’il s’agit d’eau elle pourra être valorisée, et pourquoi ne pas opter pour des toilettes sèches, car oui en ville, c’est aussi possible !Toilette à séparation

Toilette à séparation de la marque Separett.

 

7. L’espace public, tu te réapproprieras !

L’espace public n’est pas qu’un espace stérile, où l’on ne doit trouver que des parcs aux pelouses interdites et aux zones essentiellement destinées à l’esthétisme.

Pourquoi ne pas subtilement installer quelques plantes médicinales ou comestibles parmi ceux-ci ? Pourquoi ne pas se réapproprier cet espace pour ce qu’il doit aussi être, un lieu de rencontre et d’échange pour la communauté ? Voir un lieu nourricier ?

Jardin partagé à Paris

Bombes à graines

Bombes à graines

8. Aux biens de consommation, plusieurs vies tu donneras !

Recyclage de pneus pour culture urbaine.

Posez-vous la question avant de jeter d’un bien de consommation : comment pourrais-je utiliser cet objet pour en faire quelque chose à nouveau d’utile ?

Avec un peu de créativité, vous allez trouver des solutions fascinantes !

Sac recyclé en capsules de canettes.

9. Les pelouses, tu transformeras !

12 000 000 de pelouse en France sur les propriétés individuelles. Environ 45 % des espaces verts urbains sont consacrés à la pelouse dans les villes de plus de 20 000 habitants.
1 160 000 ha en France
650 000 ha dans les jardins des particuliers
510 000 ha d’espaces publics !!!!
Attention, les défenseurs des pelouses vous diront que tout n’est pas à jeter dans la pelouse : fixation de CO2, perméabilité du sol, filtration du bruit, production d’air frais et d’oxygène. Mais franchement, est-ce que les arbres, plantes comestibles, herbes médicinales, fleurs mellifères ne remplissent pas aussi ce rôle et bien d’autres en suppléments ? Et quid de la dépense énergétique pour entretenir tout cela ?

Jardin en permaculture

10.Ton habitat, tu amélioreras !

Un des buts : rénover en utilisant un minimum d’énergie grise et fossile. Commencez par utiliser les matériaux de cueillettes, puis naturels et local et enfin si vous n’avez plus le choix : en magasin.
La plus écologique des méthodes de construction et de rénovation en ville est d’utiliser les déchets urbains.
Quels sont-ils ?
Cartons, bouteilles de verre, bouteilles plastiques, canettes, carrelage cassé, palettes, bois de récup, papiers (annuaire, journaux), panneaux publicitaires, vieilles portes et fenêtres…
L’opportunité est énorme et les déchets sont de plus en plus importants en ville, il est important de réduire cette pression, tout en démontrant que ces matériaux sont ultras valorisables.Maison en objets recyclés.

The blonde coyote

 

11. L’eau, tu économiseras, stockeras et tu réutiliseras !

Minimiser sa consommation :

160litres par jour et par adultes, 150 m3 par an pour une famille… Les toilettes sèches permettent une économie d’eau de 15 m3 par an et par personne, dans la communauté urbaine de Bordeaux cela représenterait la bagatelle de 10 000 000 m3 d’eau économisée par an !!!! Vous pouvez aussi opter pour les pommes de douche à effet Venturi qui ne gâche rien à l’effet « pression » ou les réducteurs de pression sur les robinets de la maison…


Récolter et stocker : mare dans d’anciennes piscines, bacs à oiseaux, sol, sont autant de contenant possible pour la récupération… Combien d’eau pouvez-vous récolter sur votre toit ?

Sans oublier de faire vos produits vous même, & d’utiliser des produits lavables réutilisables pleins de tutos sur mon blog et articles explicatif

Vidéo Similaire Au Sujet

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...