Mains d'enfants en train de jardiner
Jardinage

Faire Ses Plants De Légumes Soi-Même

Où trouver des graines pour faire ses plants de légumes ?

Pour le semis, les graines s’achètent ou se récoltent.

Les types de graines

Chez un marchand grainier, il est possible de trouver des graines de type F1, c’est-à-dire des graines dites de première génération, identiques et de très bonne qualité. Sinon, il est possible de récolter des graines soi-même ou de les échanger avec d’autres jardiniers. Dans ce cas, les graines potagères seront beaucoup plus classiques.

Le conditionnement des graines

Les graines sont conservées en sachet, avec le nom de la variété de légumes, le grammage et une date précisant le délai de conservation qui correspond à la durée germinative des graines. La durée germinative correspond à la période durant les graines sont le plus susceptible de germer correctement et d’obtenir le meilleur résultat.  
Il existe plusieurs autres formes de conditionnement : 

  • Les graines en ruban : les graines se trouvent entre deux bandes de tissu en fibre biodégradable formant ainsi un ruban qu’il suffit de dérouler sur le sol
  • Le tapis de graines pré-semées : les graines sont disposées dans un carré de ouate de cellulose qu’il suffit de poser sur la terre
  • Les graines enrobées : ce mode de conditionnement permet de semer plus facilement les graines très fines alors enrobées d’argile

La conservation des graines

Les graines de légumes, comme les graines de fleurs, se conservent dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière, dans des sachets en papier, afin d’éviter le développement de pourriture lié à l’humidité et à la condensation. Elles disposent d’une durée germinative qui indique le délai durant lequel les graines sont capables de germer.

Quel matériel prévoir pour faire ses plants de légumes ?

Pour faire ses semis et ses plants de légumes, il faut tout d’abord un contenant. Dans une caissette : disposer un substrat à base de terreau tamisé, composé d’éléments drainants, et de sable fin. 

Pour les graines plus grosses, il est possible de les semer directement en pot ou en motte. En revanche, pas besoin de contenant pour le semis en pépinière ou le semis en place, c’est-à-dire directement à l’endroit où seront récoltées les cultures. 

Plants de légumes : où faire pousser ses semis ?

Un lieu à l’abri et au chaud comme une serre, mini serre ou véranda, est recommandé pour faire germer et pousser ses semis. Cette méthode de semis à l’intérieur peut être pratiquée très tôt dans l’année, dès le mois de janvier.

A partir du printemps, il est possible de semer directement en pleine terre, mais avec une protection pour lutter contre les éventuelles vagues de froid : châssis sous verre ou tunnel, afin de créer les conditions d’un microclimat pour permettre aux graines de germer.

Le semis en plein-air, à l’extérieur au potager, est envisageable à partir du mois de mai, après les saints de glace.

Les graines ne poussent pas toutes seules. Il est nécessaire de réunir quelques conditions pour la levée de dormance (germination de la graine). Celle-ci est provoquée par la réunion de trois élément : température, lumière et humidité. Il existe d’autres phénomènes de levée de dormance comme le froid ou la stratification : 

  • La levée de dormance par le froid consiste à exposer les graines à des variations de température avec un passage au réfrigérateur notamment ;
  • La levée de dormance par stratification consiste en un procédé qui permet de ramollir l’enveloppe de la graine en la plaçant dans un substrat composé de sable humide, à une température constante de 4°C.

A quel moment semer ses graines de légumes ?

La période de semis des graines varie en fonction des variétés de légumes, tout comme la durée de culture et la période de récolte. Ces informations figurent généralement sur les paquets de graines.

Les étapes pour réussir ses semis de légumes

Les techniques de semis

Il existe 2 manières de semer : 

  • le semis à la main : à la volée (geste du semeur), en ligne dans un sillon, en poquet en réunissant deux ou trois graines au même endroit. Cette dernière technique permet de sélectionner la ou les graines qui auront le mieux germé pour procéder à la plantation
  • le semis avec un semoir : semoir manuel (avec bec verseur), semoir mécanique (semoir à plusieurs rangs et doté de roues).

Le procédé du semis consiste à creuser un sillon ou un trou qu’il faut arroser pour créer un lit de semence où disposer les graines. Une fois les graines en place, il suffit de reboucher et damer le sillon ou le trou pour faire adhérer la graine au terreau. 

Que faire une fois le semis effectué ?

Une fois en terre, les semis, jeunes et fragiles, demandent beaucoup d’attention. A l’extérieur, il est conseillé de les protéger du froid avec un voile de forçage, et aussi de surveiller l’arrosage, le taux d’humidité pour éviter le dessèchement ou au contraire les pourritures, et de favoriser la luminosité tout en évitant le soleil direct

Au potager 80 % des légumes (tomates, salades, choux, fenouil…) sont semés en motte ou en caissette, sous abri, puis repiqués et transplantés en pleine terre, en planche ou platebande. La transplantation se fait lorsque les plantules ont 3 à 5 feuilles, 3 à 4 semaines après le semis.

Les 20 % des légumes restants (radis, carottes, les légumes racines) sont semés directement sur place, en ligne ou poquet. Dans ce cas, le semis est moins dense et nécessite un éclaircissage régulier afin de supprimer les plants les plus faibles ou trop proches les uns des autres, les empêchant de se développer correctement.  

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

https://www.solutionsalternatives.org/meilleur-site-de-rencontre-badoo/