Cagettes
Consommer moins et vivre autrement

Achats Groupés Meilleur Et Moins Cher

Une association s’est spécialisée dans le regroupement de consommateurs afin de donner un accès au plus grand nombre à une alimentation de qualité. Un moyen de manger mieux et moins cher.

L'association VRAC crée des groupements d'achat dans les quartiers populaires
L’association VRAC crée des groupements d’achat dans les quartiers populaires © Getty – Peter Dazeley

Avec une équation facile à comprendre : si on achète à plusieurs des carottes, du miel ou du pain, on augmente les volumes donc c’est plus intéressant pour les artisans, les producteurs qui peuvent alors proposer des prix plus bas.

Une association s’est spécialisée sur les achats groupés

Vrac (Vers un réseau d’achat en commun), une initiative née à Lyon qui est désormais implantée à Strasbourg, Nantes, Toulouse ou encore Bordeaux.

Leur mission : favoriser la création de groupements d’achats de bons produits (bio, commerce équitable, local) dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et les quartiers populaires.

Mode d’emploi de l’association “VRAC”

En fait, il y a dans chaque ville une association qui propose une fois par mois entre 40 et 70 références de produits. Si vous êtes adhérent vous commandez en ligne ou sur les lieux d’accueil et vous récupérez deux semaines après vos courses. C’est l’association qui se charge de faire la commande au nom de tous les adhérents.

Une large gamme de produits

Un peu de tout… des produits frais en fonction des producteurs de la région, mais aussi des pâtes, œufs, huiles, pain, fromage…et même des produits d’hygiène et d’entretien. C’est donc un moyen de donner accès à de bons produits pour ceux qui en général n’en n’ont pas les moyens.

Des prix très attractifs

C’est un argument clé : le réseau d’achat en commun négocie pour les adhérents les prix les plus bas en jouant sur les quantités commandées, les délais …

A Rennes par exemple, quelques exemples de prix : 1,90 euros le litre de jus de pomme bio, 9,50 le kilo de chocolat noir bio, 5, 80 le litre d’huile d’olive….C’est 2 à 4 fois moins cher…

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives