Coloration
DIY / Do it yourself

Appliquer Soi Même Sa Couleur Végétale

Étape n°1 : La préparation du cheveu

La première règle pour réussir une coloration végétale chez vous est de bien préparer vos cheveux. Selon votre passé technique la préparation de votre cheveu ne sera pas la même.

Si vous avez les cheveux naturels ou avez réalisé des colorations de synthèse, il sera nécessaire de réaliser une cure d’argile afin de permettre à la coloration de bien se fixer sur votre fibre capillaire. Cette étape permet d’obtenir le ph idéal, d’assainir vos cheveux, de gommer les résidus de colorations chimiques précédentes et d’ôter toutes traces de silicone présentes dans les shampoings et soins de synthèse. 

En effet, le silicone se positionne sur les écailles du cheveu et empêche les pigments d’adhérer aux cheveux. Ainsi, une fois le cheveux nettoyé, les pigments ne pourront plus glisser au premier lavage et adhéreront mieux à vos cheveux et optimisera la prise.

La répétition de cette première étape dépend des traitements que le cheveu a reçu en amont.

  • Naturels et/ou utilisation de produits naturels : 1 à 2 applications 
  • Traités chimiquement et/ou utilisation de produits de synthèse (type shampoing avec silicone) : jusqu’à 8 applications 
  • Déjà colorés végétalement : 1 application chaque saison 

A raison de 2 masques d’argile par semaine, nous vous conseillons de le laisser poser entre 15 et 20minutes. 

Si vous avez réalisé des mèches ou un balayage depuis moins d’un an, il sera nécessaire de réparer votre fibre capillaire par l’application de bains d’huiles. Pour cela il faut enduire vos cheveux de l’huile Intiko en laissant poser au minimum 30 minutes (vous pouvez laisser le bain d’huile plusieurs heures sans problème). 

Pour le rinçage, frictionner vos cheveux à sec avec le shampoing pour éliminer l’huile puis ajouter peu à peu de l’eau pour émulsionner l’huile et rincer totalement. Vous procédez ensuite à un second shampoing classique pour éliminer toute l’huile sur vos cheveux. Le nombre de  répétitions est le même que pour le traitement à l’argile. Une fois cette cure d’huile faite, vous pourrez une fois par saison appliquer un argile. 

Étape n°2 : l’application 

Tout d’abord, si c’est votre première coloration végétale, nous vous conseillons de faire une touche d’essai à l’intérieur du coude pour éviter tout risque de réaction. C’est une étape très importante à ne pas négliger.

Pour cela, prélevez une toute petite quantité de poudre de votre coloration végétale personnalisée. Faites chauffer un peu d’eau et mélangez cette dernière à l’extrait de poudre. Puis appliquez le mélange sur votre bras et couvrez la pastille colorée à l’aide d’un pansement.

Il faut attendre 3 heures pour écarter tout risque de réaction !

Si vous avez deux préparations différentes, il faudra faire deux touches d’essai. Laissez poser votre touche d’essai 48h si vous avez déjà un terrain allergique. Si vous n’avez ressenti aucun picotement et que vous n’avez aucune réaction cutanée, l’application de votre coloration végétale peut débuter ! Ne confondez pas réaction allergique et pigmentation de votre peau par le henné (couleur orangée sur votre peau qui est du coup pigmentée).

Préparation de la couleur

Vous devez vous munir d’un grand bol ou d’un saladier de préférence en verre ou céramique, un fouet, des gants et de l’eau chaude. Sur votre box, nous vous indiquons la quantité et la température de l’eau. Ces deux paramètres doivent être respectés pour garantir le résultat souhaité. 

La première étape est donc de mélanger les différents pigments à l’aide d’un fouet avant d’ajouter la proportion d’eau indiquée. Il faut essayer de bien homogénéiser le mélange.

La deuxième étape est l’application ! N’oubliez pas de protéger vos vêtements avec une serviette et de mettre des gants. 

Préparation de votre chevelure et application

Commencez par séparer votre chevelure en 2 parties en traçant une raie du milieu du front à la nuque, vous obtenez deux couettes.

Picto-raie-milieu-faire-sa-couleur-végétale-seul

Celles-ci doivent à leur tour être séparées en deux, pour cela il vous suffit de faire une autre raie de la pointe de votre oreille à l’autre, en passant par le sommet du crâne.

Picto-raie-haut-tête-faire-sa-couleur-végétale-seul

Vous avez 4 parties bien distinctes, vous pouvez à présent procéder à l’application sur les racines.

séparation-cheveux-faire-sa-couleur-végétale-seul

Vous allez commencer par la zone arrière gauche, puis arrière droite, ensuite la zone avant droite pour finir par l’avant gauche.

Ce sens permet une application méthodique mais également une bonne superposition sans avoir à relever vos cheveux et laisser entrer l’air là où la couleur a déjà été appliquée. Déposer votre mélange sur une première mèche très fine, puis répéter la procédure de nouveau en déposant chaque mèche les unes sur les autres, comme un millefeuille.

Il est important de faire des séparations très fines pour appliquer la couleur en cataplasme, pour vous garantir une couverture des cheveux blancs et une bonne tenue pour la couleur. C’est important pour réussir sa coloration capillaire.

Dans le cas ou vous avez une zone blanche ou bien plus de cheveux blanc que sur le reste de votre chevelure, vous pouvez adapter votre application en commençant par cette zone.

Dans le cas où, votre couleur nécessite deux applications, sachez qu’après vos deux à trois premières applications il est important de n’appliquer votre couleur que sur les racines afin de ne pas surcharger vos cheveux et perdre en brillance. Vous pouvez nous consulter pour parler de vos longueurs, nous pouvons vous guider et vous conseiller. 

Étape n°3 : la pause


En fin d’application, appliquer un bandeau ou une bande de coton sur votre bordure, en veillant à bien le positionner sur la couleur et non directement sur la peau (ce qui risquerait de teinter votre peau).

Venez par la suite couvrir l’ensemble de vos cheveux à l’aide d’une charlotte ou d’un film étirable afin de conserver la chaleur de votre cuir chevelu. Ainsi cela permettra à la couleur de rester humide pour que les pigments restent actifs. Nous vous conseillons la charlotte qui sera lavable et donc réutilisable pour vos futures colorations.

Si vous avez envie ou besoin de sortir, vous pouvez ajouter un foulard ou un bonnet afin d’être présentable.

Notre secret : pour les teintes foncées et/ou une couverture de cheveux blancs, le temps de pause peut se faire en deux temps. La première moitié du temps de pause sous film étirable et l’autre moitié à l’air libre, c’est-à- dire sans couvrir vos cheveux. Nous vous l’indiquerons dans votre mode d’emploi personnalisé.

A l’inverse pour des teintes chaudes avec des reflets intenses veillez à garder vos cheveux couverts pour maintenir la couleur humide, les pigments chauds sont plus actifs ainsi.

Étape n°4 : le rinçage


Le temps de pause écoulé vous pouvez procéder au rinçage jusqu’à l’obtention d’une eau claire. Le soin fixateur Intiko est à appliquer après chaque couleur. Celui-ci referme les écailles du cheveu, emprisonne les pigments, optimise la brillance et aide au démêlage. Il n’est pas nécessaire de le laisser pauser.

Lors de l’application, ce soin doit être déposé sur votre cuir chevelu. Masser soigneusement comme un shampoing pour retirer tous les résidus de pigments. Néanmoins, il est possible que vos bulbes rejettent encore quelques résidus jusqu’au prochain shampoing 48h après votre couleur. Dans certains cas, le shampoing peut être fait juste après le rinçage de la couleur ou 72h après. Cette information sera indiquée sur votre mode d’emploi personnalisé. Nous vous conseillons aussi de prévoir une taie d’oreiller foncée pour la première nuit après l’application de votre couleur.

Pour information : les 48h sans shampoing après la couleur sont essentielles afin d’assurer l’oxydation de votre couleur par l’air. La coloration aboutit à se teinte finale qu’après ces 48 heures passées. Donc pas d’inquiétude si durant cette courte période vous avez des reflets non désirés.

Si vous avez des reflets verts après votre rinçage, cela est tout à fait normal. Procédez au séchage de votre chevelure avec de l’air chaud et ces derniers vont disparaître.

Étape n°5 : l’entretien


La teinte obtenue est durable (même l’été !).

Cependant, la brillance, l’intensité et la profondeur du reflet de la coloration végétale sont temporaires. Celles-ci peuvent disparaître ou s’atténuer peu à peu, en fonction de la fréquence des shampoings et des soins prodigués. Également en fonction de l’état et de la nature du cheveu. Le format du soin fixateur fourni dans votre box vous permet de profiter de l’utilisation le jour de la couleur. Également en entretien entre deux couleurs pour apporter hydratation et faciliter le démêlage. L’application est rapide, quelques gouttes sur vos longueurs, frictionner et rincer.

Pour intensifier et prolonger l’éclat de votre coloration naturelle, Intiko vous conseille de faire des bains d’huiles avec notre Huile Réparatrice. Si besoin vous pouvez y ajouter des huiles essentielles en fonction de vos cheveux et de leurs besoins.

Enfin, veillez à adopter une routine capillaire naturelle: il est indispensable d’utiliser uniquement des produits naturels pour vos cheveux

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

recherche rencontre femme a arras 2022