Medicobus
Divers

Médicobus Pour Lutter Contre Les Déserts Médicaux

Avec au moins un généraliste à bord, ces cabinets médicaux itinérants, qui doivent aussi permettre de réaliser des examens de biologie ou d’imagerie, coûtent de 100.000 euros à 400.000 euros selon les modèles. Ils seront financés «de 30 % à 50 %» par l’État, a annoncé Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé.

Au total, tous financeurs confondus, le projet est estimé à 20 millions d’euros. Aujourd’hui, une dizaine de Médicobus sont déjà en circulation, et huit sont en projet, dans l’Orne, la Manche, la Lozère ou en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

Le gouvernement souhaite qu’une trentaine de nouveaux bus puissent être déployés d’ici au premier trimestre 2024, avec une accélération de l’effort ensuite pour arriver à soixante-dix d’ici à la fin de l’année prochaine.

Le ministère apporte peu de précisions sur l’origine des médecins qui embarqueront dans ces Médicobus. «Mais seules les structures composées de professionnels de santé locaux pourront répondre à l’appel à projets», a-t-il souligné.

L’objectif est d’améliorer la prise en charge des soins non programmés pour les patients qui n’ont pas de médecin traitant ou dont le médecin habituel n’est pas disponible. Alors que le président de la République s’est engagé à apporter une solution d’ici à la fin de l’année aux 600 000 patients chroniques sans médecin traitant, c’est une partie de la réponse.

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

site de rencontre gratuit comme skyrock