Chaussures
Consommer moins et vivre autrement

Octobre Vous Paierez Moins Cher La Réparation De Vos Vêtements Et Chaussures

En octobre, le bonus réparation qui existe déjà pour l’électro-ménager s’appliquera aussi aux vêtements, linges de lit et chaussures ! On vous explique comment ça fonctionne.

Pour inciter à arrêter de racheter des vêtements et des chaussures, mais plutôt à les rapiécer ou les réparer, et ainsi à faire marcher des commerces français, un bonus réparation va être mis en place en octobre par le gouvernement.

Sur le même principe que le coup de pouce qui permet de payer moins cher la réparation de son lave-linge ou de son micro-ondes chez certains magasins labellisés, cette ristourne sera appliquée par les cordonniers et les réparateurs qui feront partie du réseau d’économie circulaire. Elle pourra aller de 6 à 25 euros maximum, en fonction du travail à faire sur votre housse de couette, le talon de votre chaussure ou le trou du pantalon de votre enfant.

Comment ça fonctionne ?

Mardi 19 septembre, la secrétaire d’État Bérangère Couillard a confirmé sa mise en place à partir du mois d’octobre. Le réseau bénéficiera d’un fond à hauteur de 154 millions d’euros pour la période 2023-2024.

C’est-à-dire que lorsque le commerçant vous fera une réduction de l’ordre de 8 euros pour recoudre la doublure d’une veste, par exemple, il sera dédommagé par ailleurs par le fonds du gouvernement dédié à ce bonus réparation.

Le but de cette démarche est aussi de stimuler l’activité et de créer de l’emploi dans ce secteur, comme cela s’est produit dans le secteur de la réparation d’électroménager.

Financé par les éco-contributions des producteurs, importateurs et distributeurs de vêtements sur la période 2023-2028, le bonus réparation était prévu par la loi antigaspillage pour une économie circulaire (Loi Agec). On ignore cependant si les commerçants labellisés, qui recevront un virement pour chaque réduction appliquée sur facture, seront contrôlés.

Quel sera le montant de la réduction ?

Le montant du bonus ne pourra excéder 60 % du prix de la réparation. Attention, le bonus réparation ne sera pas valable pour des retouches type ourlet de jean, ajustement d’un costume, etc.

Pour des chaussures, le bonus réparation s’élèvera à :

  • 8 € pour une réparation sur un patin ;
  • 7 € pour un embout de talons ;
  • 8 € pour une couture ou un collage ;
  • 18 € pour un ressemelage (25 € si la chaussure est en cuir) ;
  • 10 € pour la reprise d’un zip.

Sur un vêtement, l’aide sera de :

  • 7 € pour faire repriser un trou, un accroc, une déchirure ;
  • 10 € pour une doublure (25 € lorsqu’elle est complexe) ;
  • 8 € pour un zip ;
  • 6 € dans le cas d’une couture défaite (8 € si la couture est doublée).

En tant que client, vous n’avez rien à faire : seulement vous renseigner pour savoir si votre commerçant de quartier est labellisé.

Pour rappel, chaque geste compte pour réduire les 700 000 tonnes de vêtements potentiellement raccommodables jetées à la poubelle chaque année en France. Cela passe d’abord par une volonté de consommer mieux et moins…

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives