Terre verte dans une main
Consommer moins et vivre autrement

Favoriser Les Produits Durables

Un produit durable est un produit fiable, robuste et réparable, possédant des caractéristiques élevées de longévité ; en rupture avec l’obsolescence organisée.

Avant toute chose, la durabilité étant contextuelle, il faut bien comprendre que le terme durable renvoie ici à la robustesse et la longévité de l’objet et non à son homologue anglais « sustainability » , qui signifie « responsable » socialement ou éthiquement parlant…

Un produit durable tombe moins en panne qu’un produit conventionnel et présente des conditions de réparabilité accrues. Il doit également présenter d’excellentes conditions de maintenance et d’entretien ainsi que la présence d’un service après vente ou d’un support technique efficace. Enfin, les garanties d’un produit durable doivent être irréprochables voire supérieures aux minimums légaux requis.

Vous remarquerez bien souvent que la durée de vie du « produit durable » n’est pas indiquée. C’est parce qu’il n’est pas aisé de la mesurer ni de la quantifier. C’est un facteur qui varie énormément selon les conditions d’utilisation du produit (lieu d’utilisation, fréquence, niveau de l’utilisateur…)

Un bel exemple de produits durables sont les produits labellisés LONGTIME®. Ceux-ci ont validé un cahier des charges exigeant de 41 critères, axé autour de la robustesse de conception, la réparabilité et les garanties de service après-vente, permettant d’évaluer la durabilité dans sa globalité.

Quels sont les critères de fabrication d’un produit durable ?

Il n’existe pas une norme « Produit Durable ». Aussi, les critères de fabrication d’un produit portant l’allégation « Durable » peuvent varier d’un annonceur à un autre. Cependant, pour distinguer un produit réellement durable d’une allégation marketing mensongère, il existe des indices.

Le produit doit être de conception robuste et de haute réparabilité. Pour cela, le fabricant :

  • Choisit des matériaux robustes et adaptés aux conditions d’utilisations
  • Utilise des process de fabrication et de production lui permettant de contrôler et conserver la qualité constante de son produit
  • Utilise des technologies fiables et qualitatives (des technologies n’ayant pas de « faiblesse » avérée et qui soient réparables ou remplaçables en cas de panne)
  • Choisit des pièces maîtresses qualitatives (par exemple, les résistances de chauffe, les composants électroniques…). Sans ces pièces, le produit ne peut fonctionner. Il faut donc qu’elles soient de la plus haute qualité !
  • Limite les pièces vulnérables (exposé à la casse accidentelle) ainsi que les technologies non-éprouvées (technologies n’ayant pas encore fait preuve de fiabilité)
  • Utilise peu de sous-ensembles dans la conception du produit (ensemble de composants connectés inséparables les uns des autres, formant un bloc). En cas de panne, tout le bloc est paralysé et cela peut être difficile et coûteux de le réparer ou changer.
  • Prend en compte le facteur humain : les mauvaises habitudes des utilisateurs !
  • Conçoit son produit dans l’optique d’une très grande réparabilité : accessibilité des composants, documentation technique disponible et gratuite, pièces détachées accessible à long terme (plusieurs années après l’achat…)
  • Conçoit le produit dans l’optique d’un entretien facile : documentation, facilité de nettoyage et de maintenance des composants, soin particulier apporté aux composants fragiles.

Comment trouver un produit durable ?

Comme pour l’alimentation, une manière simple de détecter un produit responsable est d’être attentif aux étiquettes et autres informations de vente. Par exemple, le label bio vous donne certaines indications ; c’est la même chose pour les biens de consommation. Les étiquettes vous renseignent sur tous les critères de durabilité/réparabilité abordés ci-dessus, mais aussi sur les garanties d’après vente (et les recommandations d’entretien, qui sont fondamentales). 

Quel est le prix d’un produit durable ?

Si cette idée vous a traversé l’esprit, nous tenions à vous rassurer : un produit durable ne signifie pas forcément qu’il est plus cher (l’inverse est aussi valable !). Il faut trouver un juste milieu entre qualité, prix et durée de vie. Si le prix d’un produit « jetable » vous paraît attrayant, imaginez la frustration lorsque celui-ci tombera en panne pour de bon (aucune possibilité de réparation abordable) ou subira l’obsolescence organisée (impossibilité de mise à jour logiciel, par exemple).

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...