CALENDRIER JANVIER FEVRIER
Consommer moins et vivre autrement

Ce Qui Change En Janvier 2024

Le compostage devient obligatoire

Prévue par la loi antigaspillage (AGEC) de 2020, la généralisation du tri des biodéchets est entrée en vigueur au 1er janvier. En théorie, les déchets organiques ne peuvent désormais plus être jetés dans les ordures ménagères. En réalité, les pouvoirs publics avaient jusqu’au début de l’année pour mettre en place des solutions de tri accessibles à tous les ménages. Ces biodéchets peuvent être collectés à domicile ou dans des bornes partagées installées par les collectivités. Pour l’instant, le compte n’y est pas vraiment, puisque l’Agence de la transition écologique (Ademe) estime que seul un tiers des Français·es dispose d’une solution de tri des déchets alimentaires.

 

Le bonus réparation se renforce

Instauré fin 2022, le bonus réparation s’étoffe en 2024. Ce dispositif financier vise à réduire le coût des réparations afin d’inciter les particuliers à ne pas se séparer de leurs appareils électriques ou électroniques au moindre dysfonctionnement. Son montant a doublé pour cinq appareils (machine à laver, lave-vaisselle, sèche-linge, aspirateur, télé) au 1er janvier et il a augmenté de cinq euros pour une vingtaine d’autres produits.

Des voitures électriques à louer pour 100 euros par mois

«L’écologie à la française, c’est cela» : en décembre, Emmanuel Macron a annoncé concrétiser l’une de ses promesses de campagne dès le 1er janvier, en ouvrant un dispositif de leasing (location avec option d’achat) de véhicules électriques à 100 euros par mois pour les ménages les plus modestes. Les véhicules concernés doivent présenter un «score environnemental minimal» lié à l’empreinte carbone de leur production. Plusieurs critères sont nécessaires pour profiter de cette offre dès maintenant : le revenu fiscal de référence (par personne au sein du ménage) ne doit pas dépasser 15 400 euros par an ; les actifs doivent vivre à au moins quinze kilomètres de leur travail ou parcourir plus de 8 000 kilomètres chaque année dans le cadre de leur activité ; et la location doit durer au moins trois ans.

MaPrimeRénov’ évolue

L’enveloppe allouée à la transition énergétique des logements s’étoffe de 1,6 milliard d’euros pour atteindre un budget total de 5 milliards en 2024. Le dispositif MaPrimeRénov’ a désormais pour objectif de soutenir les rénovations complètes des logements plutôt que de petits ajustements. Les aides pour ces rénovations d’ampleur peuvent atteindre jusqu’à 70 000 euros pour les foyers les plus modestes, avec une prise en charge allant jusqu’à 90% des travaux. Le financement des pompes à chaleur passe de 1 000 à 2 000 euros pour «les ménages aux revenus modestes et intermédiaires», et le dispositif prend en charge les rénovations autour du confort des logements en été.

Le Nutri-score devient plus strict

Le mode de calcul du Nutri-score, l’étiquetage nutritionnel — et ses notes de A à E — présent sur de nombreux emballages alimentaires, évolue. Un choix justifié par la volonté de s’aligner avec les recommandations scientifiques européennes. L’algorithme est désormais plus sévère avec les produits particulièrement riches en sucre ou en sel.

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *