robinet dans la mer
Hygiène

Traiter De L’eau Non Potable

Le traitement par l’ébullition

L’ébullition est très certainement la solution la plus ancienne utilisée par les randonneur·ses pour purifier l’eau !

L’ébullition n’est pas efficace sur une eau sale (turbide), il faut donc avoir au préalable filtré l’eau ou bien avoir récolté de l’eau claire.

Le point d’ébullition varie en fonction de l’altitude. Par exemple, au niveau de la mer, il est à 100°C, tandis qu’à 2000m d’altitude, il est à 93°C. Petit moment culture G, au sommet de l’Everest, le point d’ébullition est à 72°C.

Combien de temps doit-on faire bouillir son breuvage ? Là encore, cela dépend de votre altitude. 1 min suffit lorsque l’eau bout à 100° mais plusieurs minutes sont nécessaires si vous prenez de l’altitude.

Le plus gros avantage de cette technique ? Son efficacité ! En effet, l’ébullition élimine toute sorte de pollution organique.

Cette technique présente tout de même certaines contraintes, comme le temps d’ébullition, le matériel requis (besoin d’un combustible), et… le temps d’attente avant que votre eau ne refroidisse. À noter que cette technique n’est pas efficace sur les polluants chimiques.

Purifier de l’eau non potable grâce au traitement chimique

Les avantages de cette technique ? Les purificateurs chimiques sont légerspeu encombrants et très faciles à utiliser.

Il vous suffit de déposer une pastille ou de verser quelques gouttes d’un traitement à base d’iode et de chlore dans votre bouteille remplie d’eau douce et d’attendre que le traitement fasse effet (de 30min à quelques heures en fonction des marques). L’eau doit au préalable avoir été filtrée pour garantir l’efficacité du traitement. À noter que plus l’eau est froide, plus le traitement prend du temps.

Grâce à la réaction chimique, ce traitement chimique élimine efficacement l’intégralité des virus et des bactéries, mais certains parasites résistent encore à ces méthodes (même si la plupart sont éliminés en quelques heures). À noter que le traitement chimique n’est pas efficace sur les polluants chimiques.

Des inconvénients ? Eh bien, oui, quelques-uns. Une fois traitée, l’eau peut avoir un goût assez chimique qui peut en repousser certain·es. Les comprimés ont forcément une date de péremption (à bien vérifier en amont !) et en cas d’utilisation répétée, ils peuvent abîmer la flore intestinale.

Le traitement de l’eau par filtration

Il existe divers dispositifs de traitement comme la paille filtrante, la gourde filtrante souple ou rigide, le filtre sur poche à eau ou encore la pompe sur le système d’hydratation. Comment choisir ? En fonction du volume d’eau que vous voulez filtrer, mais aussi de vos contraintes de stockage et de poids et d’encombrement.

Comment fonctionne ce traitement d’eau douce par filtration ? L’eau passe par le filtre percé de minuscules trous qui bloquent les contaminants. Cette technique de filtration est bien souvent complétée par traitement au charbon actif (qui enlève le goût désagréable).

Il existe deux types de filtration : la microfiltration et l’hyperfiltration. La différence réside dans la taille des pores du filtre et donc du type de contaminant qu’il permet de filtrer. La microfiltration (filtre à 0,2 micron) est efficace sur les bactéries et parasites, mais pas sur les virus qui passent à travers le filtre. L’hyperfiltration, aussi appelée ultrafiltration, est efficace sur tous les contaminants organiques, virus compris, car son filtre est de 0,02 micron (donc 10x plus petit).

L’avantage de la filtration ? Sa rapidité ! L’eau, une fois passée par le filtre, est une eau potable propre à la consommation. Cette technique permet également de filtrer de plus grands volumes d’eau et ne donne pas de goût particulier à votre breuvage.

Rendre l’eau douce potable avec un traitement UV

Les outils électroniques de traitement UV ont généralement la forme d’un stylo. Pratiques à transporter, ils sont également très simples d’utilisation puisqu’il vous suffit de tremper le dispositif dans votre gourde de randonnée ou autre contenant et d’attendre que la magie opère. Côté délais, l’avantage de cette technique est sa rapidité puisqu’environ 1 min 30 suffit pour purifier 1,5 L.

Mais alors, comment ça fonctionne ? Le système de purification UV ne supprime pas les contaminants tels que les virus, bactéries et parasites, mais il les fige pour les rendre inoffensifs. Ce traitement à base de rayons ultraviolets n’est efficace que sur les eaux claires. Il n’est cependant pas actif sur les polluants chimiques.

À noter que ce traitement UV fonctionne sur pile ou batterie. La solution sur pile n’est donc peut-être pas la plus recommandée si vous partez en trek quelques jours.

Eau de mer, comment la dessaler et la rendre potable ?

Dessaler l’eau de mer pour la rendre potable est une solution très coûteuse qui ne correspond généralement ni aux randonneur·ses ni aux backpacker·euses. Les techniques pour transformer l’eau salée en eau potable sont très énergivores et sont souvent développées à l’échelle industrielle. Alors même si l’eau de mer représente environ les 3/4 de notre planète, on doute qu’elle soit la solution pour vous abreuver pendant vos treks ou vos voyages.

 

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *