vaches
Astuces Naturelles

Abreuvement Au Pâturage Solutions

Qualité de l’eau au pâturage : Trop souvent négligée, l’eau est le premier aliment des animaux d’élevage. Afin d’assurer leurs performances, leur santé et leur bien-être, il est essentiel de garantir un abreuvement suffisant et de qualité tout au long de l’année.

Pendant la période de pâturage, une observation attentive du comportement du troupeau et une surveillance du débit des points d’abreuvement est primordiale.

Premier objectif, satisfaire les besoins en quantité…

Au pâturage, en plus des facteurs de variation habituels (poids vif, quantité d’aliment consommée, niveau de production), la consommation d’eau est particulièrement dépendante de la teneur en matière sèche de l’herbe, de la présence de points d’ombre, de la température et de la pluviométrie. Les quantités indiquées dans les tables sont donc très relatives (cf. illustration). Un approvisionnement insuffisant en eau entraine une baisse de l’ingestion de matière sèche, de la production laitière et des croissances.https://www.solutionsalternatives.org/femme-rencontre-laval/

Quelle que soit la ressource en eau choisie, le système de distribution doit permettre de fournir aux animaux une eau en quantité suffisante et propre. L’accès direct à la rivière est fortement déconseillé car source de contamination importante, par piétinement des berges et contamination fécale. Il faut privilégier des solutions de captage et de distribution en bac.

… en mesurant systématiquement le débit distribué…

Le débit à l’arrivée est un critère fondamental qu’il faut contrôler sur le terrain car des canalisations sous-dimensionnées ou des pertes de charges importantes peuvent être responsables d’un débit insuffisant à l’abreuvoir.

D’une manière générale, il est préférable de surdimensionner légèrement le système afin de sécuriser l‘approvisionnement en eau, d’éviter les temps d’attente trop longs et les bousculades. Les bovins préfèrent s‘abreuver dans des grands bacs plutôt que dans des petits et ils consomment jusqu’à 20 % de plus d’eau. En pratique, il est préférable de multiplier le nombre de points d’abreuvement plutôt que d’augmenter le volume d’un seul et séparer les bacs d’une dizaine de mètres permet de réduire le risque de bousculade car un plus grand nombre d’animaux peut s’abreuver en même temps (pas d’attente).

… et un fonctionnement à vérifier tout au long de l’année

Même si une installation d’abreuvement correctement aménagée nécessite peu d’entretien, il est impératif de vérifier son bon fonctionnement au moment de sa remise en service au printemps, puis régulièrement pendant la saison de pâturage. En période hivernale, il peut s’avérer nécessaire de stocker à l’abri du gel et des inondations le système d’abreuvement (selon le matériel concerné).

Tout au long de la saison de pâturage et particulièrement lors des périodes de fortes chaleurs, les bacs doivent être nettoyés régulièrement, afin d’éviter le développement d’algues et la prolifération de bactéries.

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...