Drive fermier
Consommer moins et vivre autrement

 Les Drives Fermiers

En France, le drive est le premier canal d’achat e-commerce avec 32% des ménages qui y ont eu recours en 2021. L’e-commerce représente 7,2% des ventes alimentaires (contre 6,3% en 2020 et 4,8% en 2019). Le concept du drive voit le jour en France en 2000 à l’Initiative de la grande distribution.

En 2012, une vingtaine de producteurs girondins adhérents au réseau Bienvenue à la ferme se lancent dans une aventure collective : la création d’un Drive fermier. Ils s’emparent du concept pour aller au-devant d’une nouvelle clientèle et offrir des produits issus d’agriculteurs des environs.

Grâce à lui, ils offrent aux consommateurs un catalogue de 100 produits frais et locaux, sans payer de surcoût, sans contraintes de panier imposé ou de quantités minimales…

Cela, tout en rationalisant le temps passé à faire ses courses et en ayant la possibilité d’échanger avec des agriculteurs pour renouer des liens. Pour le collectif de producteurs, cela leur assure de nouveaux débouchés commerciaux.

Dix ans après, le nombre de producteurs girondins fournissant au Drive fermier a doublé. Désormais, ils sont une quarantaine à proposer 700 produits (avec une gamme bio, des fontaines à vin…) sur 5 points de vente dans l’agglomération bordelaise et un autre à Rimons. Chaque semaine, 180 commandes sont enregistrées en moyenne avec un panier moyen de 50 €.

Un réseau national

Le succès girondin fait vite tache d’huile. Le concept plaît et le nombre de Drive fermiers sous la marque Bienvenue à la ferme essaime un peu partout pour devenir un vrai réseau présent sur une large partie du territoire national. En 2019, on comptait déjà 85 points de retraits.

En 2022 on en dénombre 122 dont un à Dax/Yzosse depuis 2016 et un autre Mont-de-Marsan depuis 2020. Le réseau de Drive fermiers atteint un chiffre d’affaires de 4,2 millions d’euros HT en 2021.

Le succès de la formule des Drives fermiers tient essentiellement à leur simplicité et à la facilité à passer commande et retirer les produits. Les points de retrait peuvent être situés directement sur une ferme, dans une chambre d’agriculture, dans des locaux mis à disposition par les collectivités…

Aujourd’hui, les consommateurs peuvent même retirer dans des distributeurs en libre-service, un concept qui séduit grâce la flexibilité qu’il offre.

Si Bienvenue à la ferme comptait déjà des casiers dans son offre de vente en circuit court, on trouve aujourd’hui 5 distributeurs automatiques directement reliés à des Drive fermiers (2 dans le Tarn, 3 dans le Vaucluse…).

Ces points de retrait sont équipés pour conserver les produits dans les meilleures conditions avec des casiers réfrigérés pour les laitages, jus de fruits… ou à température ambiante pour les fruits, les légumes, les bocaux…

S’il est possible de passer commande sur le portail sites de rencontre des femmes celibataires comme pour les autres points de livraison, les distributeurs automatiques permettent également un achat et le paiement directement sur place.

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...