Semis d'été
rencontre amitie gratuite belgique

Faire Pousser Des Légumes A Partir De Restes

L’ail

L’ail a vite fait de germer dans la cuisine, ou alors il devient vieux et un peu mou, et du coup moins attirant !

Il suffit de le planter dans un pot ou une jardinière pour obtenir rapidement de l’ail vert. Plantez les gousses dans du terreau, à 2 ou 3 cm de profondeur, en ayant soin de les enterrer avec le bout pointu vers le haut. Comblez les trous avec un peu de terreau puis arrosez 1 fois par semaine. Il est conseillé de placer le pot ou la jardinière au soleil.

Les germes, devenus tiges, vont s’allonger. Vous pourrez les couper dès lors qu’elles mesurent une dizaine de centimètres tout en veillant à conserver environ 3 cm de tige pour que la pousse continue. La tige est un peu épaisse mais elle est délicieuse une fois détaillée en tranches et sautée avec d’autres légumes, avec une bonne saveur d’ail, en plus doux cependant.

Elles finiront cependant par se dessécher au bout de quelques mois, mais c’est le signal de la récolte qui a sonné. Vous pourrez alors récupérer les gousses qui auront formé chacune une nouvelle tête d’ail.

Autre option, mettez les gousses dans un fond d’eau, la pointe vers le haut. La gousse ne doit pas être totalement dans l’eau, seulement le fond. Cette eau devra être remplacée tous les 2 jours pour rester propre. Placez le verre dans un endroit lumineux, le bord d’une fenêtre par exemple. Une fois que les tiges mesureront environ 3 cm et que les racines seront sorties, vous pourrez mettre votre ail en terre.

À savoir : les gousses de l’ail sont des bulbilles, des bourgeons. Elles représentent aujourd’hui la seule manière de faire se reproduire l’ail car les graines de cette alliacées sont devenues infertiles au cours du temps.

L’échalote

Si vous gardez un peu trop longtemps vos échalotes, vous allez les voir germer. Mettez-les dans de l’eau, avec les racines en bas, durant quelques heures, puis mettez-les en pot.

Avec des arrosages réguliers et de la lumière vous aurez rapidement de belles tiges d’échalotes que vous pourrez couper au besoin pour agrémenter œufs brouillés, salades, quiches ou soupe.

Et quelques mois plus tard, lorsque les feuilles seront sèches, c’est l’échalote en elle-même que vous pourrez récolter.

L’oignon et l’oignon nouveau

Lorsque vous utilisez vos oignons, gardez-en le fond, d’une épaisseur de 3 cm, du côté où se trouvent les racines, dans un fond d’eau. Vous pouvez aussi mettre dans l’eau un oignon entier s’il a germé. En quelques jours, de belles tiges se seront développées que vous pourrez bientôt récolter. Elles s’utilisent comme les tiges d’échalotes ou d’oignon, ciselées dans une tarte aux légumes, dans une vinaigrette, une soupe…

Planté en pot dans du terreau, vous patienterez plusieurs mois pour vous régaler de nouveaux oignons, en fin d’été si vous les avez plantés au printemps, au printemps si vous les avez plantés à la fin de l’été.

Le poireau

Le poireau peut longtemps fournir du vert de poireau si vous en plantez la base (la partie blanche) avec ses racines dans de l’eau. Ne le coupez pas trop court, il est important de laisser quelques centimètres sinon rien ne poussera. Pour bien le maintenir en place, transpercez-le avec une pique en bois, seule la partie que va faire des racines doit être dans l’eau.

Il vous faudra par contre changer l’eau tous les 2 jours et rincer le bas du poireau toutes les semaines. mais quoi que vous fassiez, isolez le poireau en train de repousser, son odeur est assez forte !

poireau

La citronnelle

Gardez quelques tiges de citronnelle et mettez-les dans un verre d’eau, au soleil. Vous n’êtes pas obligé de les mettre entières, vous pouvez en prélever quelques centimètres à l’extrémité. Elles doivent être bien vertes et encore fermes

La tige va produire des racines et repousser. Laissez-la atteindre une trentaine de centimètres avant d’en prélever. Elle continuera de pousser de cette manière mais vous pouvez aussi la planter dans un pot une fois que les racines seront développées.

Cette plante aromatique exotique a une saveur très parfumée, légèrement citronnée, qui accompagne à merveille le riz, les légumes.

Le gingembre

Certes il vous faudra attendre entre 8 et 10 mois pour pouvoir récolter une nouvelle racine de gingembre. Néanmoins, le gingembre est capable de repousser à partir d’une petite partie de sa racine.

Vous l’enterrerez dans un pot rempli de terreau que vous maintiendrez dans un endroit assez sombre. Vous pourrez également surélever le pot et garder de l’eau dans la soucoupe car le gingembre aime les atmosphères humides.

Gingembre

Le céleri-branche

Un pro de la repousse ! Vous garderez son cœur pour le placer dans un fond d’eau, une nouvelle branche ne tardera pas à se former, ainsi que des racines. Ce sera le moment de l’installer dans un pot et de l’arroser régulièrement.

La laitue

La laitue peut repousser à partir de son trognon de 5 cm environ que vous placerez dans un verre d’eau, dans un endroit lumineux. L’eau doit arriver à peu près au milieu du trognon et rester à ce niveau. Il faudra environ 10 à 15 jours pour que le trognon de laitue émette des racines et de nouvelles feuilles. Attendez quelques jours avant de commencer la récolte, pour que votre laitue puisse se renforcer.

Vous pourrez garder votre laitue dans l’eau ou bien la mettre dans un pot ou une jardinière et prélever des feuilles selon vos besoins.

Vous ferez de même pour la romaine et autres salades.

Le chou chinois

Comme la laitue, il repart de son cœur pour créer de nouvelles feuilles. Prévoyez de changer l’eau régulièrement.

Le fenouil

Le fenouil montre très rapidement des jeunes pousses, et même si ce n’est pas le cas, conservez son cœur et placez-le dans un fond d’eau, dans un endroit lumineux. De nouvelles tiges vont se former.

La pomme de terre

Un seul morceau de pomme de terre peut vous donner plusieurs pommes de terre, d’ailleurs il était d’usage de couper en 4 les pommes de terre dans les champs pour économiser les semences. Même leurs épluchures ont ce pouvoir, si elles sont assez épaisses au niveau des yeux.

Transpercez votre morceau de pomme de terre avec un cure-dent, afin de le maintenir à moitié immergé dans un verre d’eau. Une fois racines et feuilles apparues, installez le tubercule dans un grand pot, dans un sac de terreau ou encore dans une tour à pomme de terre.

La carotte, la betterave, le navet

Encore un légume qui peut en former un autre à partir d’un rien. Récupérez le fond d’une carotte, la partie d’où sortaient les fanes, avec une petite épaisseur de chair. Placez ce morceau de carotte dans un peu d’eau, dans un endroit lumineux.

Changer l’eau régulièrement, il faut qu’elle soit toujours claire. Racines et feuilles ne tarderont pas à pousser, vous pourrez prélever des fanes au besoin pour améliorer vos soupes. L’installation en pot est possible.

La coriandre et le basilic

Plutôt que de jeter les tiges de ces herbes aromatiques, gardez une ou 2 feuilles à l’extrémité des plus grandes (10 cm minimum), et mettez-les dans un verre d’eau. Changez l’eau tous les 2 jours jusqu’à ce que les racines se forment. Vous pourrez alors planter basilic ou coriandre en pot, au soleil.

La menthe

Comme les herbes aromatiques précédentes, la menthe repousse facilement à partir d’une tige, et il est aussi nécessaire de lui garder quelques feuilles au sommet. Dès que les racines mesurent 4 à 5 cm, plantez votre menthe dans un petit pot.

Les champignons de Paris

C’est leur queue que vous allez utiliser pour faire repousser des champignons, pour une fois vous vous garderez de les manger. En tout cas gardez en au moins un peu, que vous allez mixer et mélanger à du marc de café, un peu de terreau et un peu de compost.

Versez ce mélange dans un bac que vous allez installer dans un endroit sombre, relativement frais, et si possible humide. Vous pulvériserez la surface tous les jours. Le mycélium contenu dans les morceaux de champignons va faire naître de nouveaux petits champignons. Leur culture n’est pas des plus évidentes, des tests seront certainement nécessaires pour parvenir à un résultat, mais quelle satisfaction alors !

L’ananas

Plutôt que de jeter les pelures de l’ananas, gardez précieusement le haut que vous avez coupé avec les feuilles. Celles-ci doivent être encore bien vertes, si elles sont sèches ça ne marchera pas. L’ananas ne doit pas non plus être trop mûr, alors si c’est ainsi que vous le préférez, coupez la partie feuillue et placez le reste au réfrigérateur, emballé dans un papier film.

Placez ce morceau d’ananas, feuilles en haut, dans un fond d’eau, à la lumière. Les feuilles ne doivent pas être immergées. Au bout d’1 mois environ, les feuilles vont se dessécher, mais elles seront remplacées par de nouvelles petites feuilles. En même temps, la base se garnira de racines. Vous pourrez alors planter votre ananas dans un pot après l’avoir débarrassé de ses feuilles sèches. Il vous faudra le rempoter au fur et à mesure de sa croissance.

Un fruit finira par se former, après environ 3 ans de patience et si les conditions lui conviennent. Au pire vous aurez une belle plante d’appartement !

Ananas

Les lentilles

Certes il ne s’agit pas ici de multiplication végétative, car la lentille est elle-même une graine, donc issue d’une reproduction sexuée.

Elle fait cependant partie de ces aliments que l’on a dans le placard et que l’on peut faire repousser si l’on a pas cuisiné la totalité du sachet. Cela ne concerne que les lentilles blondes ou vertes, les lentilles corail ne pourront pas germer car débarrassées de leur peau. Et privilégiez des lentilles bio.

Faites tremper vos lentilles dans un verre d’eau pendant environ 12 heures puis mettez-les sur du coton ou un carré de mousseline humide, dans un contenant fermé opaque, que vous placerez dans un endroit sombre le temps de la germination.

Celle-ci va prendre 5 à 6 jours. Durant cette phase, vous les rincerez tous les jours. Ensuite vous enlèverez le couvercle et vous mettrez le récipient à la lumière (pas en plein soleil !) le temps que les jeunes pousses se développent. Pensez à humidifier régulièrement. Ces pousses de lentilles peuvent être parsemées sur un plat ou bien être cuites. Vous pouvez faire la même chose avec les haricots, les pois chiches…

Lentilles

Conclusion
Éviter de faire des déchets est une gageure pour beaucoup, et heureusement les astuces sont nombreuses pour y parvenir. Faire pousser des légumes à partir de restes chez soi en est un parfait exemple, et d’une efficacité redoutable.

L’autre atout de cette technique est d’être économique, et aussi amusant ! Même pas besoin de sortir de chez soi pour avoir des feuilles de salade, un peu de céleri, des herbes aromatiques, et ce tellement simplement.

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...