Monnaie dans une main
Consommer moins et vivre autrement

Prime Adapt Logement Pour L’autonomie

Adaptation des logements grâce à MaPrimeAdapt’ : un enjeu de société

Avec 35% de la population française qui aura plus de 60 ans en 2050, l’adaptation des logements devient cruciale. Actuellement, seulement 6% des logements sont adaptés. Cette insuffisance crée des situations de risque, notamment en matière de chutes.

Car, elles sont la première cause de décès accidentel chez les personnes de plus de 65 ans. Puisque l’on compte environ 10,000 chutes mortelles enregistrées annuellement.

Alors que la population vieillit, nous serons confrontés à de nouveaux besoins et attentes. Ils soulèveront des défis importants dans des secteurs tels que la politique, la santé, la solidarité, et surtout le logement.

Il devient crucial, tout d’abord, de saisir l’importance d’adapter nos logements bien avant que le besoin ne se fasse sentir. En effet, en adoptant cette pratique de manière anticipée, nous pouvons prévenir les complications futures. Par conséquent, il est judicieux de réfléchir à ces adaptations en amont, plutôt que de les envisager uniquement comme une solution de dernier recours face à une situation déjà devenue critique.

MaPrimeAdapt’ : un facteur essentiel d’inclusion des personnes en situation de handicap

85% des handicaps surviennent après 15 ans, souvent à cause d’accidents ou de maladies. Dans un premier temps, nous devons reconnaître aux personnes en situation de handicap le droit à un logement adapté. Ceci leur permet de vivre décemment, comme tout citoyen.

Le handicap concerne des millions de Français. Certains le vivent directement, tandis que d’autres sont aidants de proches handicapés.

Dès lors, nous ne pouvons pas ignorer cette réalité. Pour autant, le système actuel d’adaptation des logements est insuffisant. Et, jusqu’à présente, les dispositifs existants restent complexes et peu préventifs. C’est pourquoi, face à cette situation, le Gouvernement a lancé en mars 2022 MaPrimeAdapt’.

Simplification avec MaPrimeAdapt’

MaPrimeAdapt’ remplace trois aides existantes :

  • Habiter Facile de l’Anah,
  • les aides de la CNAV,
  • un crédit d’impôt.

Ce nouveau dispositif vise ainsi à simplifier les démarches pour les Français.

MaPrimeAdapt’ entend réaliser plusieurs objectifs. Premièrement, augmenter le nombre de logements adaptés à 680 000 en 10 ans, dont 250 000 pour le quinquennat 2023-2027. Deuxièmement, simplifier le processus pour encourager l’adaptation des logements. Enfin, promouvoir les travaux préventifs et répondre à tous les besoins liés à l’âge ou au handicap.

Accélérer l’adaptation du Parc Privé

Pour 2023-2027, l’objectif est de doubler le nombre de logements adaptés chaque année, avec un budget de 1,5 milliard d’euros. Sur 10 ans, l’investissement total atteindra 4 milliards d’euros pour 680 000 logements adaptés.

Implications pour les Propriétaires et Locataires

MaPrimeAdapt’

MaPrimeAdapt’ concernera les proprie?taires occupants ou les locataires du parc prive? pour leur re?sidence principale sans condition d’anciennete?. Elle pourra financer 50 % ou 70 % des travaux en fonction des ressources du me?nage.

Critères d’éligibilité et avantages

Ce programme s’adresse principalement :

  • aux personnes de plus de 70 ans,
  • aux personnes entre 60 et 69 ans en perte d’autonomie précoce,
  • et aux personnes en situation de handicap avec un taux d’incapacité supérieur ou égal à 50%, ou éligibles à la prestation de compensation du handicap.

Les adaptations éligibles comprennent, entre autres :

  • l’installation de monte-escaliers,
  • l’aménagement de salles de bains et de cuisines adaptées,
  • ou encore l’installation de systèmes de détection de mouvement pour l’éclairage.

MaPrimeAdapt’ : vers une aide plus claire et accessible

MaPrimeAdapt’ va transformer l’accès à l’aide pour l’adaptation des logements. D’abord, elle propose un dossier unique et un parcours simplifié. Les usagers pourront soumettre leur demande soit numériquement sur la plateforme MaPrimeAdapt’, soit en format papier auprès des délégations locales de l’Anah.

La plateforme France Rénov’

Depuis le 1er septembre 2023, la plateforme France Rénov’ centralise toutes les informations utiles. Notons qu’elle s’adresse aux particuliers, aux professionnels de santé, aux professionnels du logement et aux collectivités territoriales. La plateforme de demande d’aide MaPrimeAdapt’ sera accessible dès janvier 2024.

Les usagers peuvent s’informer sur MaPrimeAdapt’ via les Espaces Conseils France Rénov’, les délégations locales de l’Anah, et les maisons France Services. De plus, des efforts sont en cours avec divers partenaires pour sensibiliser les acteurs sociaux, médico-sociaux, les collectivités, les caisses de retraite et les organismes de prévoyance. L’objectif est de diversifier les sources d’information et d’orientation pour les usagers.

MaPrimeAdapt’ : un accompagnement personnalisé et approfondi

MaPrimeAdapt’ s’appuie sur un double accompagnement. Premièrement, l’assistance obligatoire d’un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Deuxièmement, la réalisation d’un diagnostic autonomie pour élaborer un projet de travaux adapté aux besoins spécifiques de chaque utilisateur.

En cas de situations sociales complexes, les usagers seront réorientés vers des experts compétents. Si nécessaire, un ergothérapeute peut être impliqué dans l’élaboration du projet, surtout si la personne présente des fragilités particulières.

Le rôle clé de l’AMO

Les AMO, habilités par l’Anah, sont des architectes ou techniciens spécialisés dans l’adaptation de logements pour personnes handicapées, âgées ou à mobilité réduite. Ainsi, les AMO jouent un rôle central dans l’accompagnement.

Le rôle clé de l’AMO - MaPrimeAdapt’

Le recours à un AMO est obligatoire dans le cadre de MaPrimeAdapt’

D’abord, ils débutent avec la réalisation du diagnostic du logement. Ensuite, ils s’occupent du montage financier et administratif du projet, assurant alors une transition fluide entre les différentes étapes. Enfin, ils concluent leur mission par l’organisation des travaux nécessaires.

L’AMO intervient dès la création du dossier pour :

  • Réaliser le diagnostic au sein du logement.
  • Élaborer un plan de financement et sélectionner les devis.
  • Monter le dossier de subvention.
  • Organiser les travaux avec les artisans.
  • Aider à s’approprier les aménagements réalisés.

Intervention de l’ergothérapeute

Un ergothérapeute peut intervenir lors du diagnostic, en collaboration avec l’AMO, en fonction des besoins spécifiques du ménage. D’ailleurs, si le demandeur est déjà suivi par un ergothérapeute, ses recommandations peuvent être intégrées au projet.

Assistance lors des visites à domicile

Pour la visite à domicile, l’AMO informe le demandeur qu’il peut être accompagné par un tiers de confiance, un aidant ou un professionnel du quotidien. À cet effet, l’AMO prendra en compte les besoins de toutes les personnes impliquées dans le soin du demandeur.

Conclusion

L’initiative MaPrimeAdapt’ illustre l’engagement du gouvernement français en faveur de l’inclusion et de l’autonomie des personnes âgées et handicapées.

En répondant aux défis posés par le vieillissement de la population et les besoins des personnes en situation de handicap, ce programme ouvre la voie vers un avenir où le logement est sécurisé, confortable et accessible pour tous. Avec des objectifs ambitieux et une stratégie bien définie, MaPrimeAdapt’ se positionne comme une réponse concrète et nécessaire à un enjeu sociétal majeur.

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives