Nourrir les oiseaux en hiver
Astuces Naturelles

Nourrir Les Oiseaux En Hiver

Quelle nourriture donner ?

Les aliments riches en lipides et donc en énergie sont très appréciés par de nombreux oiseaux :

  • la graisse : margarine (ou autre graisse végétale) seule ou en mélange avec des graines
  • les graines de tournesol, le blé concassé, le millet, l’avoine, le chènevis (chanvre)…
  • les cacahuètes non salées et non grillées, décortiquées ou en coques
  • les fruits secs : noisettes, noix, amandes décortiquées voire concassées
  • les fruits : pommes, poires

Ne jamais donner :

  • beurre, saindoux, suif
  • d’aliments salés (lard fumé, cacahuètes salées, etc…)
  • de pain sec ou de biscotte, de reste de pâtisserie, de noix de coco desséchée, qui gonflent et provoquent des troubles digestifs
  • de lait
  • de larves de mouches (asticots), très résistantes et pouvant perforer l’estomac des oiseaux
  • de graines de lin ou de ricin qui sont toxiques.

Quand les nourrir ?

Les oiseaux de nos régions sont naturellement équipés pour faire face au froid. Seul le manque de calories (donc de nourriture) peut leur être fatal.

C’est quand cette nourriture n’est plus accessible durant plusieurs jours (présence de neige, de glace) qu’il faut commencer à alimenter les mangeoires. En revanche, une fois que le nourrissage commence, les oiseaux s’habituent à cette présence de nourriture et il devient primordial de ne pas l’arrêter avant la fin complète des températures froides (attention aux absences pendant les vacances !).

Ce nourrissage devra s’arrêter quand les beaux jours s’installent, pour permettre aux oiseaux de se réhabituer à chercher eux-mêmes des aliments, qui sont par ailleurs plus adaptés à leur besoins. Pensez à bien nettoyer la mangeoire (avec un bon détergent) en fin de saison afin de supprimer tout parasite.

  Où disposer la nourriture ?

Il existe de nombreux modèles de mangeoires, qui permettront à des espèces différentes de se nourrir. Plus la mangeoire est instable (suspendue), avec un bord fin et un accès réduit aux graines (protégées dans un réservoir), plus les espèces pouvant y accéder seront de petite taille (passereaux).

Il est important d’éviter de jeter la nourriture au sol, pour éviter d’attirer des animaux indésirables (rats, pigeons des villes) et ne pas la laisser pourrir. Diversifier les lieux de nourrissage et alterner prévient l’apparition et la propagation des maladies, telles que la trichomonose.

L’eau, un ingrédient rare en hiver

Par temps froid, les oiseaux n’ont plus qu’un accès restreint à l’eau (la neige ne leur est pas utile) ; ce manque nuit à leur hydratation bien sûr mais aussi à l’entretien de leur plumage, pourtant essentiel en hiver. Il est donc important de leur fournir un récipient rempli d’eau, idéalement de faible profondeur. Pour réapprovisionner le bassin quand l’eau a gelé, pensez à verser de l’eau chaude.

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...