Eviter les pièges des étiquettes
Consommer moins et vivre autrement

Étiquettes, Pièges A Eviter

Lisez les étiquettes et privilégiez les points suivants dans l’ordre

  1. Celui qui est fabriqué avec des ingrédients « naturels » (farine plutôt qu’amidon modifié, œufs plutôt que jaunes d’œufs ou blancs d’œufs en poudre, lait entier plutôt que lait en poudre ou protéines de lait, sure plutôt que sirop de glucose, …)
  2. Celui dont la liste d’ingrédients  est la plus courte (moins de colorants, d’arômes, de stabilisants, de gélifiants…)
  3. Celui qui contient le moins de sucre aouté (saccharose, glucose, fructose, sucre inverti, sirop de glucose-fructose…)
  4. Celui dont les graisses sont de meilleure qualité (colza ou olive de préférence)
  5. Le moins calorique
  6. Celui qui contient le pus de fibres (céréales complètes plutôt que raffinées, teneur en fruits ou en légumes plus élevée

Repérez la position des ingrédients dans la liste

La position de l’ingrédient dans la liste est importante puisqu’indiqué par ordre d’importance. Le sirop de glucose –fructose, très fréquent dans les aliments est à fortement limiter pour ces nombreux effets néfastes sur la santé.

Repérez-le sur l’étiquette ; s’il est en .N°2 dans le produit A, préférez le produit B dans lequel il est en N°7.

Gare aux produits allégés

Pour remplacer les graisses souvent retirée des produits, les industriels n’hésitent pas à avoir recours à de nombreux additifs et ingrédients comme des amidons pour donner de la consistance aux produits mais sont parfois encore moins bons pour a ligne que les graisses qu’ils remplacent.

6 règles pour faire le bon choix :

  1. La Liste d’ingrédients la plus courte possible
  2. Uniquement des ingrédients que l’on peut avoir dans son placard
  3. Peu ou pas de sucres ajoutés et d’édulcorants
  4. Seulement des corps gras de qualité
  5. Peu ou pas d’additifs
  6. Le moins possible de produits allégés en matière grasse

Décrypter pour sa santé

L’étiquetage des produits alimentaires avec la date de péremption, la liste des ingrédients et les apports nutritionnels est obligatoire.

L’idée est donc consommer sans tomber sous le coup de l’esthétique de l’emballage du health-washingrencontre femme 74– de ces fausses promesses santé – et des arguments marketing afin de préserver sa santé, garder la ligne et faire des économies. 

Une liste courte d’ingrédients

Privilégiez les produits avec une liste courte d’ingrédients: cela indique que le produit est peu transformé.

Veillez à la présence d’allergènes: l’arachide, le lait, les céréales contenant du gluten, le soja, les œufs, le poisson, les crustacés et les mollusques, les fruits à coque et les graines de sésame, les sulfites, le céleri, le lupin et la moutarde.

Regardez l’ordre des ingrédients. Généralement, leur présence est indiquée par ordre croissant.

Si le sucre est placé en première ou seconde position, vous avez dans les mains un aliment riche en sucre et donc très calorique.

Évitez les aliments présentant un taux trop élevé de sodium (charcuterie, plats préparés, surgelés, soupes, sauces). La limite recommandée est de 2,3 grammes de sel par jour.

Des ingrédients les plus naturels possibles

Optez pour une liste d’ingrédients “naturels” que l’on peut avoir dans son placard: de la farine plutôt que de l’amidon modifié, des œufs plutôt que des jaunes ou des blancs d’œuf en poudre, du lait entier plutôt que du lait en poudre ou des protéines de lait, du sucre plutôt que sirop de glucose, etc.

Évitez les ingrédients terminant par -ose: saccharose, fructose, sirop de glucose, dextrose etc. Ce sont des sucres.

Parfois, on retrouve plusieurs types de sucre dans un même produit: du fructose, sirop de glucose et miel accumulés.

Privilégiez les graisses de qualité : des huile végétales de préférence comme l’olive et le colza.

Des additifs alimentaires à bannir

Évitez les aliments avec des additifs alimentaires (aux  noms imprononçables) comme les colorants, les arômes, les stabilisants, les gélifiants, les stabilisateurs.

Certains sont soupçonnées d’être cancérigènes et d’autres reconnus comme perturbateurs endocriniens. 

Fuyez les huiles hydrogénées. 

Ce sont des graisses trans dont la configuration des molécules d’acides gras insaturés a été modifiée et qui sont dangereuse pour le système cardiovasculaire.

Méfiez-vous du health-washing

Le health-washing est une stratégie soignée notamment des entreprises agro-alimentaires pour donner une image santé à leurs produits sous couvert d’arguments scientifiques et médicales.

“Source de calcium”, “riche en vitamines”, “bon pour la flore intestinale”, “réduit le cholestérol”, tout est mis en oeuvre pour influencer de façon trompeuse l’achat du consommateur.

Ces allégations ne respectent pas toujours la législation définie par le code de la consommation.

Certains industriels peu scrupuleux n’hésitent pas à jouer sur les mots ou à compenser certains ingrédients par d’autres.

Un produit avec 25% de sel en moins peu contenir plus de sucre.

Attention également aux pièges des produits allégés qui sont plus faibles en graisses mais plus riches en sucre ajouté ou en amidon, encore moins bons pour la santé et la ligne. 

Privilégiez les produits bio

Bien que bio ne soit forcément synonyme de diététique, on a au moins la garantie que les ingrédients du produit sont sains pour la santé.

Pas de pesticide, ni produit chimique et encore moins d’additifs alimentaires. Idem, veillez à la longueur de la liste d’ingrédients ainsi que la teneur en sucre et en graisse.

Vidéo Démonstrative

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...