Potager en ville
premier mail site de rencontre

Solutions Pour Garder De L’humidité Au Jardin

1 – Paillez la terre pour lutter contre la sécheresse

Pailler la terre contre la sécheresse au jardin

2 – Créer de l’ombre au potager comme au jardin

Face au soleil brûlant de l’été, créer de l’ombre est tout aussi important pour préserver les végétaux de la sécheresse. Au potager comme au jardin, sortez les ombrières (que vous pouvez fabriquer avec de vieux draps accrochés à trois bâtons suffisamment hauts) et si possible, déplacez-les de manière à couvrir la course du soleil. Sinon, disposez-les de façon à protéger vos plantes les plus fragiles lorsque le soleil est au plus haut. Les semis peuvent être protégés avec des caisses retournées.

Préalablement aux périodes de sécheresse, planter aux côtés des végétaux les plus sensibles des plantes résistantes à la chaleur va permettre de leur faire naturellement de l’ombre. Choisissez de préférence des variétés feuillues et plus hautes que les végétaux à protéger.

Ombrer les plantations ne doit jamais empêcher l’air de circuler. Idem dans les serres, où il faut créer un effet cheminée pour permettre la bonne circulation de l’air.

3 – Déplacez à l’ombre les plantes en pot

Protéger la jardin de la sécheresse

N’oubliez pas de protéger les plantes en pots ou jardinières, dont les racines sont plus exposées à la sécheresse puisqu’elles ne peuvent puiser l’eau en pleine terre. Plusieurs astuces permettent de retenir l’humidité dans les pots et jardinières, le premier geste consistant à les déplacer si possible à l’ombre.

Si les jardinières ou pots sont de petites tailles, n’hésitez pas à placer des oyas dans leur terre, pour éviter que celle-ci ne se dessèche en une seule journée.

4 – Récupérez l’eau de pluie quand cela est possible

En période de sécheresse, l’eau est une denrée d’autant plus précieuse. La moindre averse doit être saisie pour en récupérer ! Pour cela, installez un récupérateur d’eau de pluie qui en outre, vous permettra de faire face aux restrictions d’eau souvent adoptées lorsque la sécheresse est de mise.

De plus, arroser ses cultures avec de l’eau de pluie évite l’utilisation d’une eau trop calcaire, comme l’est bien souvent celle du robinet.

5 – Arrosez à la bonne heure : matin ou soir ?

Pour préserver son jardin de la canicule, l’arrosage est tout aussi primordial. Une question se pose : faut-il arroser le matin ou le soir ? S’il est certain qu’un arrosage en pleine journée ne permettra pas à l’eau d’irriguer en profondeur la terre, arroser en soirée ou tôt le matin est bien plus judicieux.

Si vous préférez arroser le soir, veillez toutefois à le faire environ deux heures avant le coucher du soleil, afin que la terre ne soit pas trop détrempée lorsque la nuit se couche. Le risque d’une terre trop humide toute une nuit étant la prolifération de maladies. Veillez également à ne pas mouiller le feuillage en apportant l’eau directement aux pieds des plantations.

6 – Trouvez la bonne fréquence d’arrosage

L'arrosage du jardin contre la sécheresse

Pour arroser au mieux vos plantes lorsqu’il fait chaud, il est important de parvenir à trouver la bonne fréquence d’arrosage, certains végétaux ayant plus besoin d’eau que d’autres. Il existe généralement trois types de plantes : celles qui ont besoin d’être arrosées dès lors que la surface du substrat est sèche, celles dont le besoin en eau est moyen et nécessite un arrosage lorsque la terre est sèche à 5 cm de profondeur et les autres, qui peuvent se passer d’arrosage tant que le terreau n’est pas sec à environ 10 cm de profondeur.

Pour le savoir, renseignez-vous sur les besoins en eau de l’ensemble des végétaux de votre jardin et de votre potager. Par exemple, les plantes à fleurs ou à fruits ont plus besoin d’eau que celles à feuilles. À vous d’observer avec attention vos plantations afin de déterminer, en tâtant également la terre, à quel moment elles nécessitent un nouvel arrosage.

7 – Taillez les végétaux desséchés ou abîmés

Si bien sûr, il est conseillé pour éviter les départs de feu de supprimer les parties trop desséchées de vos végétaux, la taille des plantes en été doit se faire de manière raisonnée. En effet, les chaleurs mettent déjà rude épreuve les plantations, ce n’est donc pas le moment de les fragiliser avec une taille trop extrême, qui risquerait de créer des blessures sur les parties encore porteuses de la sève.

Toutefois, tailler les sections trop abîmées ou sèches permet aux végétaux de concentrer l’apport des nutriments dans les parties bien en vie. Supprimez régulièrement les fleurs fanées et les feuilles séchées est donc une bonne habitude à prendre pour un jardin plus résistant à la sécheresse.

8 – Tondez votre gazon avec parcimonie, voire pas du tout

En été, pour éviter l’herbe desséchée, mieux vaut s’abstenir de la tondre trop régulièrement. Si un gazon bien trop haut peut empêcher l’eau de pénétrer efficacement dans le sol, une pelouse trop courte ne retiendra pas suffisamment l’humidité.

Il faut donc trouver la bonne hauteur pour tondre le gazon, celle qui permettra également de préserver la biodiversité qui y trouve refuge.

9 – Supprimez les mauvaises herbes, mais au bon moment

Les mauvaises herbes

Lorsqu’il fait très chaud, la question des mauvaises herbes doit aussi se régler de manière modérée. Ce type d’herbes non désirées peut prendre le pas sur vos propres cultures et donc les concurrencer lorsque vous arrosez. Le premier réflexe serait donc de les éliminer. Mais les mauvaises herbes peuvent toutefois faire office de paillage naturel pour vos plantations, voire pour certaines leur créer de l’ombre. La solution ? Ne les enlevez pas tout de suite, retirez-les seulement lorsque les adventices commencent à créer des graines. De cette manière, vous en tirez bénéfice, tout en empêchant leur prolifération.

10 – Vous vous absentez ? Ne laissez pas la sécheresse gagner

Si vous vous absentez, les systèmes de type arrosage goutte à goutte sont pratiques pour éviter le dessèchement. Ces derniers peuvent être équipés d’un programmateur, mais aussi d’une sonde vérifiant les besoins en eau de la terre. D’autres moyens d’arroser le jardin en votre absence existent, comme les système d’oyas.

11 – Amendez votre sol pour lui permettre de retenir l’humidité

Les sols riches en humus vont bien plus retenir l’humidité. Pour permettre à votre jardin de résister davantage aux vagues de chaleur, apportez-lui les nutriments nécessaires à l’aide de matières organiques. Des engrais naturels qui vont améliorer la structure du sol, tout en fortifiant vos plantations.

12 – Composez avec la sécheresse pour un jardin résistant

Les plantes résistantes à la chaleur

Enfin, jardiner en tenant compte du réchauffement climatique implique également de choisir en amont ses plantations en fonction de leur résistance à la chaleur. Si bien sûr, il ne s’agit pas de créer des jardins ne comportant plus qu’un seul type de végétaux, dans les régions sujettes aux pics de température, mieux vaut privilégier les plantes résistantes à la sécheresse.

Marion

Fondatrice du blog - Solutions Alternatives

Vous pourriez également aimer...